REJETS ANCIENS DE PLUTONIUM DANS LA LOIRE

Pour rapIRSNpel, deux réacteurs de Saint-Laurent-des-Eaux ont subi des accidents qui ont conduit à la fusion d’éléments de combustibles : le 17 octobre 1969 sur le réacteur « SLA1 » et le 13 mars 1980 sur le réacteur « SLA2 ». De plus, le 21 avril 1980, l’éclatement d’un conteneur d’un élément combustible dans la piscine d’entreposage des combustibles usés du réacteur SLA2 a conduit à une contamination importante de l’eau de cette piscine. Après un traitement par filtration pendant quelques mois, cette eau a été rejetée dans la Loire.

En juillet 2015, une archive sédimentaire a été prélevée dans les berges de la Loire en aval d’Angers. Son analyse montre des pics de concentration en plutonium pour les années 1969 et 1980 qui correspondent aux deux accidents (classés niveau 4) intervenus sur la centrale de Saint-Laurent-des-Eaux. Ce rapprochement est conforté par les valeurs du rapport d’activité associées qui attestent sans équivoque d’apports additionnels en plutonium d’origine industrielle dans le bassin versant de la Loire….

Lire le dernier rapport de l’IRSN de mars 2016 sur:

http://www.irsn.fr/FR/Actualites_presse/Actualites/Documents/IRSN_NI_Rejets-plutonium-Loire_17032016.pdf