Avr 06

LA FACTURE CACHÉE DES EPR D’HINKLEY POINT

DaHinkleyns un document confidentiel, EDF s’engage à assumer les risques financiers du projet britannique de Hinkley Point au profit de son partenaire chinois CGN.

Le projet des deux réacteurs nucléaires en Grande-Bretagne fait douter sérieusement les administrateurs d’EDF, notamment ceux du comité d’audit qui, il y a environ deux mois, ont reçu un document édifiant de la part de l’ancien directeur financier ( il a démissionné le 1er mars ), Thomas Piquemal. Ce rapport dresse l’ensemble des risques cachés pris par EDF : l’électricien français porte deux tiers du coût initial de 24 milliards d’euros contre un tiers à son partenaire chinois CGN ; les deux EPR pèsent 60 % des fonds propres du groupe! Mais la facture réelle sera plus lourde. Ces clauses, jamais rendues publiques, sont toutes au bénéfice de CGN et à la charge d’EDF.

Quelques exemples : EDF s’engage à prendre à sa charge des surcoûts de son partenaire chinois : une simulation transmise aux administrateurs évalue qu’un dépassement de 5 milliards d’euros serait assumé à 80% par EDF alors qu’il ne détient que 66% du projet. Même chose si le chantier prend six mois de retard, une forte probabilité, d’autant que l’accord prévoit une construction plus rapide que celle des EPR de Taishan, pourtant menée tambour battant ; il faudra rembourser plusieurs centaines de millions d’euros de l’investissement initial de CGN. Autre hypothèque, si la Commission européenne validait le recours déposé par l’Autriche contre l’aide de l’État britannique, le groupe indemniserait les Chinois à hauteur de 1,6 milliard d’euros…

http://www.lejdd.fr/Economie/Nucleaire-la-facture-cachee-des-EPR-778647