Mai 24

IL EST TEMPS D’ENGAGER LE DÉSARMEMENT NUCLÉAIRE, MONSIEUR OBAMA

HufigtonExtraits de la lettre de Paul Quilès, président d’IDN à

Monsieur le Président des États-Unis d’Amérique,

Premier président américain en exercice à se rendre à Hiroshima, au Ground Zero, vous allez marquer l’histoire de votre nation, mais vous pourrez aussi marquer celle de l’humanité. Vous avez sans doute raison de laisser aux historiens le débat sur le bien-fondé de la décision du Président Harry Truman de recourir à l’arme atomique, puisque nous ne pouvons pas réécrire le passé. En revanche, vous détenez les clés du débat sur la pertinence et les dangers de l’armement nucléaire, qui engage notre avenir…

Mais qu’en est-il du désarmement nucléaire ? Le régime du TNP (Traité de Non- Prolifération) est malade, faute d’une volonté claire des puissances nucléaires pour réduire les arsenaux. Le dialogue avec la Russie sur la suite du traité « New Start » n’avance pas, et pendant ce temps, des tensions prennent forme, tandis que vous et vos alliés poursuivez une modernisation active de vos forces nucléaires. Ces armes, faut-il le rappeler, sont d’une puissance sans comparaison avec celle de Little boy et Fat man, utilisées à Hiroshima et Nagasaki et elles sont susceptibles de causer des catastrophes humanitaires sans précédent.

Un prolongement de vos efforts pourrait consister à proposer la convocation d’un Sommet mondial visant à mettre au point un processus multilatéral de désarmement nucléaire. Il pourrait aussi être envisagé que, lors de la prochaine Assemblée générale de l’ONU, les États-Unis soutiennent une résolution proposant la préparation d’un traité d’interdiction des armes nucléaires.

C’est ainsi, me semble-t-il, que pourra se bâtir ce « monde de paix dans la justice » que vous avez appelé de vos vœux dans votre discours de Berlin.

Intégralité de la lettre sur : http://www.huffingtonpost.fr/paul-quiles/desarmement-nucleaire-obama_b_10106946.html