HIROSHIMA: DES SURVIVANTS SE CONFIENT

Hiro(AFP JOHANNES EISELE) – Plus de soixante-dix années ont passé, mais le souvenir de la bombe atomique les hante toujours. A l’occasion de la visite historique du président américain Barack Obama vendredi à Hiroshima, des survivants (hibakusha) partagent leur histoire avec l’AFP. Extraits de l’article :

Emiko Okada, 79 ans, survivante des plus actives pour appeler les dirigeants du monde à faire le voyage dans la ville martyre et pour parler, à l’étranger surtout, de son malheur.

 « Soudain un éclair intense a illuminé le ciel et j’ai été jetée à terre. Des incendies ont éclaté partout. Nous avons fui au plus vite les flammes rugissantes qui se rapprochaient de nous.

Je n’étais plus entourée d’êtres humains. La peau et la chair pendaient, des enfants avaient les yeux sortis de leurs orbites« …

Keiko Ogura, 78 ans, a consacré sa vie à préserver la mémoire de ce jour d’horreur. Pendant plus de 30 ans, elle a servi d’interprète pour les témoignages d’autres hibakusha, contribuant ainsi à faire entendre leur voix à l’étranger.

« Peu après l’explosion, il a plu. C’était une pluie noire qui collait à la peau.

J’ai vu des gens gravement brûlés, tels des fantômes muets.

Soudain, une fille a attrapé ma jambe et a dit d’une voix faible: donne-moi de l’eau. D’autres disaient aussi: de l’eau, de l’eau. Je leur en ai donné, mais certains sont morts aussitôt après l’avoir bue. J’ai regretté de leur avoir donné« …

Park Nam-Joo, 83 ans, Coréenne. A souffert d’un cancer du sein et de la peau…

 « Ce n’était que morceaux, gravats, il n’y a pas de mots, c’était inhumain. Une mer de feu, des corps qui saignaient de partout: ‘Je brûle, aidez-moi’, se lamentaient les gens.

Les plaies des vivants étaient infestées d’asticots, il n’y avait pas de traitement.

On dit que la vie humaine n’a pas de prix, mais celle de ceux qui sont morts dans le bombardement n’avait pas plus d’importance que s’ils avaient été des insectes.

Je verse encore des larmes à ce souvenir. Beaucoup préfèrent ne pas s’en souvenir« …

http://www.goodplanet.info/actualite/2016/05/29/hiroshima-survivants-se-confient/