Juin 04

EDF : UNE CAVALERIE ORGANISÉE ?

VoltaireArticle signé

La presse du jour m’apprend qu’EDF souhaite différer de plusieurs décennies le démantèlement des centrales nucléaires de son parc. Ben voyons !

J’ai déjà écrit naguère ce que je pensais du mensonge officiel du prétendu moindre coût de l’électricité d’origine nucléaire. La plus élémentaire honnêteté intellectuelle conduit à conclure que l’on n’en sait fichtre rien

…Là encore, un esprit soupçonneux et un brin paranoïaque comme moi pourrait imaginer des choses terribles : que pour de simples raisons comptables et financières, EDF repousse les coûts, après avoir engrangé les revenus. Ou que, techniquement, ils ne sachent pas comment s’y prendre. Une cavalerie, en quelque sorte, qu’elle soit financière ou technologique, mais à l’échelle d’une génération. Et EDF continuera de proclamer haut et fort sa doxa du nucléaire moins cher. Pour duper qui ?

Une remarque incidente : la nouvelle sort le 2 juin, alors qu’EDF a notifié sa nouvelle stratégie à l’ASN (Autorité de sûreté nucléaire) le 29 mars. Louons-nous de cette opportune transparence qui fait que cette nouvelle prend deux mois pour remonter à la surface du marigot.

Le proverbe africain que cite Antoine de Saint-Exupéry dans Terre des hommes nous conduit à adopter, de mon point de vue, la seule bonne perspective : « Nous n’héritons pas la terre de nos parents, nous l’empruntons à nos enfants. »

Cette procrastination d’EDF permet juste de sauter une génération de plus pour imposer à de plus lointains « créanciers » les coûts et nuisances induits par nos gaspillages d’énergie.

NDLR : La cavalerie est un processus financier où de nouveaux emprunts servent sans cesse à rembourser les emprunts antérieurs. Le système s’écroule lorsque l’emprunteur n’obtient pas le énième prêt : il sait alors qu’il ne pourra pas rembourser l’emprunt précédent.

http://www.bvoltaire.fr/remymahoudeaux/edf-cavalerie-organisee,260460