Juin 07

LE NUCLÉAIRE AMÉRICAIN A-T-IL UN AVENIR ?

Nucléaire américainExelon, le premier exploitant nucléaire américain, a annoncé la fermeture anticipée de deux centrales nucléaires non-rentables. Les exploitants nucléaires dénoncent la concurrence déloyale des énergies renouvelables et de la chute des cours de l’électricité.

L’annonce est presque passée inaperçue. Pourtant, la fermeture de deux centrales nucléaires pour cause de non-rentabilité est un symbole fort. Face aux nouveaux équilibres énergétiques qui se mettent en place aux États-Unis, le nucléaire paraît bien mal positionné.

C’est par un communiqué que le plus grand électricien américain, Exelon, a annoncé la fermeture de deux centrales nucléaires, Clinton et Quad-Cities, respectivement le 1er  juin 2017 et 2018…Et pour cause, sur les sept dernières années, les deux centrales ont cumulé des pertes atteignant 800 millions de dollars.

Cette décision ne devrait pas être isolée. « Cela va précipiter sûrement d’autres fermetures », indique Fitch, qui estime que les centrales de Byron, Ginna, Nine Mile Point et Three Mile Island pourraient à leur tour fermer leur porte dans un proche avenir. Les autres électriciens sont également concernés : Entergy Corp et Dominion Resources ont déjà annoncé des arrêts de centrales nucléaires. Ainsi, le site James A. FitzPatrick en Nouvelle-Angleterre stoppera sa production d’ici début 2017 et celle du Massachussets (Pilgrim Nuclear plant) pourrait cesser de fonctionner en 2019…

http://www.techniques-ingenieur.fr/actualite/articles/le-nucleaire-americain-a-t-il-un-avenir-34400/