Juin 19

SÉGOLÈNE ROYAL VEUT FERMER DEUX NOUVELLES CENTRALES NUCLÉAIRES

SRL’information à ravi les Luxembourgeois, puisque la centrale de Cattenom se trouve tout proche de leur frontière. S’il y avait un problème, le Luxembourg serait « rayé de la carte », a dit récemment leur premier ministre qui fait pression depuis des mois sur le gouvernement français pour qu’il ferme cette centrale. Manuel Valls, en visite au Luxembourg il y a un mois, s’était bien gardé de répondre. Ségolène Royal l’a fait lors d’un petit-déjeuner avec les ambassadeurs des pays européens mardi 17 mai.
« La priorité sera donnée à la fermeture des réacteurs près des frontières », a lancé la ministre de l’Environnement. Sont donc visés Fessenheim près de l’Allemagne, le Bugey près de la Suisse et Cattenom. Une phrase que s’est empressé de tweeter l’ambassadeur du Luxembourg.

Cattenom est la deuxième centrale plus puissante en France derrière Gravelines ; elle emploie 1.200 personnes. Une pétition a été lancée au Luxembourg pour la fermeture, car des députés européens remettent en question la sécurité des quatre réacteurs. Le Luxembourg a d’ailleurs saisi la Commission européenne.
Ségolène Royal n’a pas donné de date, mais elle a donné des noms alors que François Hollande avait expliqué qu’avant la fin de son mandat aucune centrale ne serait désignée. C’est lors du prochain mandat présidentiel que devront être dévoilés les réacteurs qu’il faudra fermer pour réduire la part du nucléaire à 50% en France. Mais voilà une petite phrase qui pourrait faire son effet dans les mois qui viennent du côté du Bugey et de Cattenom.

http://www.rtl.fr/actu/sciences-environnement/segolene-royal-veut-fermer-deux-nouvelles-centrales-nucleaires-7783290808