Juin 22

PROJET HINKLEY POINT: LE CCE D’EDF A ENGAGÉ LES DÉMARCHES POUR SAISIR LA JUSTICE

HinkleyLe comité central d’entreprise d’EDF, qui doit se prononcer sur le projet Hinkley Point de construction de deux réacteurs EPR en Angleterre, a engagé les démarches pour saisir la justice afin d’obtenir des documents supplémentaires, a-t-on appris mercredi auprès du CCE.

Le CCE estime qu’il « ne dispose pas de tous les éléments pour émettre valablement un avis » sur ce projet gigantesque d’un coût de 23 milliards d’euros, a expliqué à l’AFP son secrétaire, Jean-Luc Magnaval.

Faute d’avoir obtenu de façon « amiable » les documents supplémentaires qu’il demande depuis mai, « il est contraint de faire valoir ses droits » en justice, a-t-il ajouté, tout en assurant « privilégier la voie du dialogue ».

Le 9 mai, les élus du CCE, qui rassemble les quatre syndicats représentatifs (CGT, CFE-CGC, CFDT, FO) chez EDF, avaient voté à l’unanimité une résolution mandatant des experts pour étudier la faisabilité de ce projet contesté. Ils considéraient que « de nombreux documents et réponses leur manqu (aient) afin d’être en mesure de formuler un avis éclairé et motivé ».

Lundi, le CCE a envoyé un courrier à la direction d’EDF pour solliciter une nouvelle fois la communication des documents demandés, ainsi qu’un délai supplémentaire avant de rendre son avis.

Interrogé par l’AFP, le groupe EDF n’a pas souhaité faire de commentaire.

Compte tenu des délais, le CCE est convoqué le 4 juillet pour se prononcer sur le projet Hinkley Point.

« Notre porte reste ouverte », a souligné M. Magnaval. « Nous privilégions les voies du recours amiable pour obtenir les documents », a-t-il insisté.

La direction de l’électricien avait décidé fin avril d’accéder à la demande de longue date des syndicats que le CCE soit consulté sur le projet Hinkley Point. Le PDG, Jean-Bernard Lévy, l’avait annoncé le 22 avril, à l’ouverture d’un conseil d’administration.

La veille, les élus du CCE avaient demandé officiellement, et à l’unanimité, à être « préalablement » consultés. Ils avaient menacé d’aller en justice faute d’être entendus.

La décision d’EDF de consulter le CCE a de fait reporté de quelques mois la décision finale d’investissement du groupe, initialement attendue début mai après de précédents reports, sur ce projet qui cristallise les inquiétudes des syndicats. La CGT, la CFE-CGC et FO ont demandé à plusieurs reprises qu’il soit reporté de deux ou trois ans.

http://www.paris-normandie.fr/breves/l-essentiel/projet-hinkley-point–le-cce-d-edf-a-engage-les-demarches-pour-saisir-la-justice-XF6117707#.V2rzFzWI_lZ