BURE : LES TRAVAUX DU BOIS LEJUC SUSPENDUS PAR LA JUSTICE

BureLes anti-Cigéo jubilent : ils viennent de décrocher leur première victoire juridique. L’Agence nationale pour la gestion des déchets radioactifs va devoir suspendre ses travaux de défrichement dans le bois de Mandres-en-Barrois.

Ils ont occupé les lieux pendant plus de 2 semaines avant de s’en faire déloger par la gendarmerie. Quelques semaines plus tard, les militants antinucléaires ont le sourire. Ils viennent de remporter une première bataille contre l’Andra, l’Agence nationale pour la gestion des déchets radioactifs. Le tribunal de Bar-le-Duc a ordonné, ce lundi 1er août, l’arrêt des travaux de défrichement initiés dans le bois de Mandres-en-Barrois dans le cadre du projet de centre d’enfouissement des déchetset la remise en état du site de 8 hectares.

Des travaux illégaux selon les opposants

Huit associations et 4 habitants de la commune avaient assigné l’Andra en justice, dénonçant des travaux illégaux. Le tribunal leur a donné gain de cause, estimant qu’une autorisation préfectorale était nécessaire. « _Ça montre le bien-fondé de toute l’opposition qu’il y a pu avoir cette dernière semaine, se réjouit Laura, membre du réseau Sortir du nucléaire. Et symboliquement c’est très fort, ça porte atteinte à la crédibilité de l’Andra. En cela c’est une vraie victoire. »

En revanche, la justice ne s’est pas prononcée sur le mur de 3 kilomètres que l’Andra est en train de construire autour de la zone de travaux. L’agence devrait pouvoir continuer à le construire, « dans la mesure où elle a obtenu l’autorisation du maire pour la clôture« .

https://www.francebleu.fr/infos/climat-environnement/bure-les-travaux-du-bois-lejuc-suspendus-par-la-justice-1470069546