Août 08

CHINE: MANIFESTATION CONTRE UNE USINE DE RETRAITEMENT DES DÉCHETS NUCLÉAIRES

ChineL’ambition franco-chinoise de construire une usine de retraitement des déchets nucléaires est mise à mal par la résistance des habitants de la province du Jiangsu, à 400 km au nord de Shanghai. Ce week-end, ils étaient nombreux à manifester contre ce projet d’une usine, comparable à celle de La Hague. Il s’agit du plus grand projet nucléaire entre la Chine et l’entreprise française Areva, dont les négociations commerciales doivent aboutir à un contrat en 2017.

Aux cris de « non aux déchets nucléaires », plusieurs milliers de personnes ont protesté deux jours de suite contre une nouvelle usine de retraitement de combustibles usés. L’entreprise d’État China National Nuclear Corporation compte réaliser cette usine avec son partenaire français Areva.

Les travaux doivent commencer d’ici 2020, mais le site n’a pas encore été choisi définitivement. A terme, 800 tonnes de déchets doivent y être traitées. Pékin dit vouloir construire 6 à 8 nouvelles centrales chaque année, aujourd’hui 34 sont déjà opérationnelles et une vingtaine d’autres en construction. L’ambition chinoise est de réduire sa dépendance du charbon.

Se pose alors la question du retraitement des déchets nucléaires. Mais aussi celle de l’hostilité de l’opinion publique. Habitués aux catastrophes industrielles, bon nombre de Chinois se méfient de tout nouveau projet qui, à leurs yeux, pourrait mettre en danger leur sécurité.

Avec notre correspondante à PékinHeike Schmidt

http://www.rfi.fr/asie-pacifique/20160808-chine-manifestation-contre-usine-retraitement-dechets-nucleaires