Août 24

LA CORÉE DU NORD A TIRÉ UN MISSILE À PARTIR D’UN SOUS-MARIN

MissileLe tir nord-coréen intervient 48 heures après le début de manœuvres annuelles impliquant 50 000 militaires sud-coréens et 25 000 homologues américains.

Nouvelle provocation de la Corée du Nord. Le pays a tiré mercredi un missile balistique à partir d’un sous-marin au large de sa côte orientale, a annoncé l’armée sud-coréenne. Pyongyang avait menacé de « frappes préventives » en réponse à des manœuvres impliquant des milliers de soldats sud-coréens et américains.

Le missile a été lancé depuis un sous-marin croisant dans la mer du Japon vers 5 h 50, heure de Séoul, a précisé dans un communiqué l’état-major sud-coréen interarmées, qui ne s’est toutefois pas exprimé sur son issue. Le tir nord-coréen intervient 48 heures après le début de manœuvres annuelles impliquant 50 000 militaires sud-coréens et 25 000 de leurs homologues américains. L’exercice, baptisé « Ulchi Freedom », simule sur ordinateur une attaque nord-coréenne.

La Chine « opposée » au développement nucléaire nord-coréen

Séoul et son allié américain assurent que le caractère de ces manœuvres est purement défensif, mais Pyongyang y voit une provocation, son ministère des Affaires étrangères allant jusqu’à les qualifier d’« actes criminels impardonnables, qui pourraient précipiter la péninsule « au bord de la guerre ». L’Armée populaire coréenne (KPA) s’est dite « complètement prête à lancer des frappes préventives de représailles contre toutes les forces offensives ennemies impliquées ».

Le ministre chinois des Affaires étrangères a fait part mercredi à Tokyo, où il est en visite, de son opposition au programme nucléaire de Pyongyang. « Nous avons discuté des derniers développements sur la péninsule coréenne. La Chine est opposée au développement nucléaire nord-coréen et à toute action qui pourrait provoquer des tensions », a déclaré Wang Yi à la presse, après des discussions avec ses homologues japonais et sud-coréen. « La Chine est opposée à toute action qui violerait la résolution 2270 du Conseil de sécurité de l’ONU », a-t-il ajouté.  « La situation actuelle est urgente et grave, car la Corée du Nord a rapidement amélioré ses capacités nucléaires et de missiles balistiques », a de son côté déclaré à Tokyo le ministre sud-coréen des Affaires étrangères, Yun Byung-se. Son homologue japonais, Fumio Kishida, a également condamné ce nouveau tir nord-coréen. « Le Japon, la Chine et la Corée du Sud appellent fermement la Corée du Nord à éviter tout acte de provocation », a-t-il dit.

Tous les ans, ces manœuvres provoquent une montée de tension sur la péninsule, mais, cette année, elles interviennent dans une période déjà très crispée. Après plusieurs mois de tirs nord-coréens de missiles, consécutifs au quatrième essai nucléaire de Pyongyang en janvier, certains experts considèrent que les relations intercoréennes n’ont plus été aussi tendues depuis les années 1970. La nervosité a encore été renforcée par une récente vague de défections au Nord, la plus emblématique étant celle du numéro deux de l’ambassade de Corée du Nord en Grande-Bretagne.

http://www.lepoint.fr/monde/la-coree-du-nord-a-tire-un-missile-a-partir-d-un-sous-marin-24-08-2016-2063414_24.php