MENACE NUCLÉAIRE: WASHINGTON COMPARE LA RUSSIE À LA CORÉE DU NORD

menacePour le Pentagone tout est clair: la Russie représente, au même titre que la Corée du Nord, une menace nucléaire pour les États-Unis.

Alors que la Corée du Nord effectue de nouveaux tests nucléaires, le chef du Pentagone Ashton Carter a estimé que la Russie représentait une menace pour les États-Unis dans le domaine nucléaire.

« La Russie est depuis longtemps une puissance nucléaire. Pourtant, la dernière démonstration d’armes de Moscou et la création de nouveaux systèmes nucléaires soulèvent de sérieuses questions sur son attachement, en tant que leader de la stabilité stratégique, au respect des règles établies de longue date d’utilisation des armes nucléaires », a précisé M.Carter.
Il a ensuite ajouté que la Corée du Nord suscitait également l’inquiétude des dirigeants américains, raison pour laquelle Washington était en train de déployer le système de défense antimissile en Corée du Sud.

« Non seulement toute attaque contre les États-Unis ou contre ses alliés sera repoussée, mais tout recours aux armes nucléaires rencontrera une réponse supérieure et efficace », a-t-il martelé.
« La Russie et la Corée du Nord, ces deux pays uniquement, bien qu’ils soient différents, sont à part dans la situation nucléaire actuelle », assure le chef du Département américain de la Défense.
Il a en outre souligné que les États-Unis, en collaboration avec leurs alliés de l’Otan, faisaient tout leur possible pour dissuader la Russie « d’utiliser des armes nucléaires dans un conflit avec l’Otan ».
Le vice-ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Riabkov a auparavant déclaré que les déclarations de l’Occident selon lesquelles Moscou aurait renforcé l’accent sur les armes nucléaires dans sa doctrine militaire ne correspondaient pas à la réalité.
Le 9 septembre, la Corée du Nord a annoncé un nouvel essai nucléaire réussi, la puissance de l’engin explosif ayant atteint dix kilotonnes.

https://fr.sputniknews.com/international/201609271027932876-russie-usa-coree-nord-menace-nucleaire/