Sep 29

CATTENOM: APRÈS L’ÉVACUATION DE LA CENTRALE, LE LUXEMBOURG RENOUVELLE SON VŒU DE FERMETURE

cattenomL’alarme déclenchée lundi dans une unité de la centrale nucléaire de Cattenom (Moselle), qui s’est révélée être une fausse alerte, a provoqué l’évacuation d’une partie du personnel sur le site. Le Luxembourg qui souhaite sa fermeture reformule à cette occasion ses craintes et dénonce le manque de communication de son exploitant.

Une alarme s’est déclenchée lundi matin dans l’unité 3 actuellement à l’arrêt dans la centrale nucléaire provoquant l’évacuation de 12 membres du personnel. Cette alerte s’est révélée être intempestive et sans conséquence sur la santé et l’environnement, selon EDF qui exploite à Cattenom l’une des centrales les plus puissantes du pays. Si la société a rapidement informé les médias et donc l’opinion publique, les autorités luxembourgeoises affirment ne pas avoir été informées en temps et en heure.

«La procédure de notification et d’information des autorités luxembourgeoises prévoit dans un tel cas une information rapide par téléphone», selon les ministres de l’Environnement et de la Santé, Carole Dieschbourg et Lydia Mutsch, dans une réponse parlementaires aux députés écologistes Josée Lorsché et Henri Kox qui interpellaient le gouvernement sur cette question sensible qui agite la classe politique de l’autre côté de la frontière. Cattenom et sa centrale sont distants de 10 kilomètres de la frontière.

Le Luxembourg continue de demander une fermeture rapide –

Selon le gouvernement luxembourgeois, le responsable pour la communication du CNPE de Cattenom a informé la division de la radioprotection de l’événement par téléphone en début d’après-midi du 26 septembre. Les autorités luxembourgeoises ont d’ores et déjà revendiqué auprès du directeur de la centrale de Cattenom une communication plus active dans des cas pareils (…) pour marquer son désaccord face à cette communication tardive, le gouvernement va aborder l’incident en question dans le cadre de la Commission mixte franco-luxembourgeoise de sécurité nucléaire dont la prochaine réunion est prévue début 2017.

Une autre alerte, qui s’était également révélée être intempestive, avait touché la centrale nucléaire de Cattenom.

Le Luxembourg réitère régulièrement ses demandes de fermeture de la centrale nucléaire de Cattenom à la France. Une pétition publique, déposée en mars 2016 à la suite d’un rapport allemand qui dénonçait les lacunes du site en matière de refroidissement, d’alimentation électrique d’urgence et de coordination des dispositifs de sécurité, avait recueilli 9.900 signatures. Le Luxembourg avait interpellé Bruxelles mais l’initiative est restée lettre morte. 

http://loractu.fr/thionville/14216-cattenom-apres-l-evacuation-de-la-centrale-le-luxembourg-renouvelle-son-voeu-de-fermeture.html