Oct 13

LA HAGUE: UN ÉLÉMENT RADIOACTIF TRÈS NOCIF DÉTECTÉ PAR L’ACRO PRÈS D’AREVA

la-hagueL’Association pour le Contrôle de la Radioactivité dans l’Ouest (ACRO) a transmis ce mardi à l’ASN, le gendarme du nucléaire, les résultats des prélèvements qu’elle a effectués récemment aux abords de l’usine Areva de retraitement des déchets à la Hague. Dans deux jours, ce jeudi, a lieu une réunion de la Commission Locale d’Information au cours de laquelle le spécialiste français du nucléaire doit faire un point sur les données environnementales. L’Acro compte bien interpeler l’industriel sur ce qu’elle a découvert. 

Sur les différents prélèvements effectués, l’un d’entre eux a particulièrement attiré l’attention de l’association. Dans le ruisseau des Landes, situé au nord-ouest de l’usine de retraitement des déchets, une forte concentration daméricium 241, un isotope radioactif très nocif issu de la désintégration du plutonium (NDLR : sa période est de 432 ans). La radioactivité mesurée à cet endroit, selon l’Acro, était de 71 becquerels par kilo. Les valeurs maximales documentées pour les zones polluées sont comprises entre 0,1 et 5 becquerels par kilo.

L’Association pour le Contrôle de la Radioactivité dans l’Ouest tire donc la sonnette d’alarme. Ce prélèvement a été effectué dans une zone à proximité du silo 130, un ancien lieu de stockage de déchets au sujet duquel Areva a été interpellé à plusieurs reprises par l’Autorité de Sûreté du Nucléaire. L’Acro estime qu’il y a une suspicion de contamination de la nappe phréatique.

Pour écouter l’interview d’Antoine Bernollin, de l’Association pour le Contrôle de la Radioactivité dans l’Ouest, cliquer sur :

http://france3-regions.francetvinfo.fr/basse-normandie/manche/nord-cotentin/hague-element-radioactif-tres-nocif-detecte-acro-pres-areva-1106479.html