Nov 01

CRIIRAD : SUPPRESSION DE L’AIDE DE LA RÉGION RHÔNE-ALPES, APPEL À L’AIDE

criiradLa Région Rhône-Alpes a décidé de n’apporter aucune contribution au financement de la CRIIRAD pour l’année 2016. Cette demande de subvention avait été soumise en application de la Convention Pluriannuelle d’Objectifs signée entre la Région Rhône-Alpes et la CRIIRAD en novembre 2014 et qui couvre la période allant du 1er janvier 2014 au 31 décembre 2016. La nouvelle mandature étant en cours d’installation en début d’année, il était annoncé que le dossier serait traité en juin pour finalement être reporté à juillet date à laquelle …il a disparu de l’ordre du jour. En août, la décision négative a été notifiée à la CRIIRAD.

Cette dernière avait, bien entendu, pris la précaution d’attendre la décision officielle pour engager les investissements de même que les projets d’études proposés pour cette année. Mais le fonctionnement du réseau de balises, lui, ne peut pas s’arrêter. Par définition, sa période de fonctionnement s’ouvre le 1er janvier et se termine le 31 décembre. Il fait l’objet d’une convention multipartite qui unit le département de la Drôme, celui de l’Ardèche, la CRIIRAD et la Région Rhône-Alpes pour financer son exploitation. Seule la région Auvergne Rhône-Alpes a décidé de n’apporter aucune contribution.

Cette décision est brutale et prend la CRIIRAD de court après 7 mois d’exploitation de ce réseau de balises. À dire d’élus, il n’est normalement pas dans les usages des collectivités de stopper leur aide sans une période de préavis et de ne pas accompagner les conventions jusqu’à leur terme (sauf manquement caractérisé).

Il faut rappeler que le réseau de balises participe à la surveillance de la qualité de l’air et à l’évaluation de son impact sur la santé, de même qu’à la surveillance des risques technologiques, trois sujets qui font clairement partie du champ d’action de la région Auvergne Rhône-Alpes.

Cette annonce place donc la CRIIRAD dans une situation financière difficile, l’exercice 2016 étant impacté d’environ 12 % et de 15 % à partir de 2017.

Pour tenter de faire face financièrement à court terme, la CRIIRAD a décidé :

. D’intensifier ses actions pour inciter les adhésions, ré-adhésions et/ou dons.

Rappelons que les adhésions ou dons donnent droit à une réduction d’impôt de 66 % (un don de 50 € ne coûtent en réalité que 17 € à ceux qui paient des impôts)

. Lancer une campagne de financement participatif pour le réseau de balises.

Pour être efficaces, il faut que chacun d’entre nous agisse comme un relais de ces actions d’où la décision de l’administrateur de ce site de relayer cet appel.

Pour adhérer, rendez-vous sur : http://www.criirad.org/soutenir/adhesion.html

et/ou pour un don, sur http://www.criirad.org/soutenir/don.html

                                IL FAUT SAUVER LE SOLDAT CRIIRAD !!