Nov 03

BELGIQUE : 90 COMMUNES FRONTALIÈRES VONT EN JUSTICE POUR LA FERMETURE DU RÉACTEUR 2 DE TIHANGE

tihangePrès de 90 communes des régions frontalières allemande, néerlandaise et luxembourgeoise s’apprêtent à engager une action en justice pour forcer Electrabel et le régulateur AFCN à fermer le réacteur nucléaire Tihange 2, écrivent Het Nieuwsblad et Het Belang van Limburg jeudi.
Une étude autrichienne met le feu aux poudres, pointant les risques qu’encourent ces régions en cas d’accident nucléaire.
Ce rapport a été présenté à Vienne voici une semaine. L’institut autrichien a étudié les effets d’un nuage radioactif venu de Tihange. Les effets seraient désastreux. Une grande partie du Limbourg néerlandais serait inhabitable ainsi que 10% de la région d’Aix-la-Chapelle en Allemagne.

Fissures trop importantes
Inacceptable, estime le patron de la sécurité nucléaire allemande. Pour lui ce réacteur n’aurait jamais dû redémarrer. Les fissures sont trop importantes.
Et il ne comprend pas que l’AFCN ait autorisé ce redémarrage.
C’est pourquoi ces 90 communes souhaitent citer en justice l’AFCN mais aussi Electrabel, l’exploitant.
L’AFCN n’a pas souhaité réagir.
« Une grande culture de la sécurité »
L’exploitant Engie-Electrabel, lui, s’en tient à dire que les centrales nucléaires belges sont parmi les plus sûres au monde. « Nous avons une grande culture de la sécurité. Nos collaborateurs sont formés pour prévenir les accidents. Les plus petites irrégularités donnent lieu à l’arrêt d’une centrale« , indique la porte-parole Geetha Keyaert.

https://www.rtbf.be/info/belgique/detail_nonante-communes-frontalieres-vont-en-justice-pour-la-fermeture-de-tihange-2?id=9446307