Déc 05

RÉACTEUR 5 DE BUGEY : UN ARRÊT QUI SE PROLONGE

bugeyL’enceinte de confinement du  réacteur 5 de la centrale de Bugey montre des taux de fuite qui doivent trouver des solutions. Le réacteur est à l’arrêt. Un arrêt qui lui-même retarde les essais…

Après analyse des résultats du troisième réexamen de sûreté du réacteur 5 de la centrale nucléaire du Bugey, du 11 juin au 20 décembre 2011, l’ASN avait imposé à EDF des prescriptions modifiant les conditions d’exploitation. EDF devait réaliser avant le 7 septembre 2016, une épreuve de l’enceinte de confinement. Les résultats devaient respecter les critères de taux de fuite définis dans les règles générales d’exploitation. EDF devait mettre en œuvre avant le 31 décembre 2016 trois modifications qui n’avaient pu être déployées au cours de la visite décennale de 2011.

Des essais possible seulement en marche

Or,  lors d’un arrêt pour maintenance du réacteur débuté le 27 août 2015, des essais d’étanchéité de l’enceinte de confinement ont révélé une nouvelle augmentation de son taux de fuite.

EDF a déposé le 7 avril 2016 un dossier pour proposer à l’ASN un traitement des défauts d’étanchéité. Les principes de la réparation envisagée par EDF ont été présentés à la Commission locale d’information (CLI) du Bugey les 8 avril et 10 juin 2016. Des travaux ont été réalisés, mais EDF doit vérifier le bon fonctionnement des modifications. Or ces essais ne peuvent avoir lieu qu’au cours d’opérations de redémarrage du réacteur.

Le réacteur 5 de Bugey demeure actuellement à l’arrêt. Son combustible est déchargé et entreposé dans la piscine de stockage du réacteur. EDF ne peut donc pas respecter les échéances liées à plusieurs prescriptions (1) de l’ANS. Elle en a informé l’ASN. L’arrêt en cours étant susceptible de se prolonger au-delà de 2016, les échéances imposées par les prescriptions référencées ne sont plus adaptées et les prescriptions ne pourront s’appliquer qu’à la fin de l’arrêt en cours.

Voici les prescriptions  demandées par l’Autorité de Sureté:

  • [INB89-27] modification de l’installation portant sur l’ajout d’un dispositif permettant d’éviter une rupture de confinement en cas de rupture de la barrière thermique d’un groupe motopompe primaire.
  • [INB89-28] modifications visant à renforcer l’extension de la troisième barrière pour des matériels passifs et robinetteries et à renforcer la tenue à l’irradiation de matériels constituant une extension de la troisième barrière.
  • [INB89-35] modification de supportages de tuyauteries à la suite de la mise à jour des dossiers de référence réglementaires du palier CP0 – centrale nucléaire du Bugey.

Article de Michel Deprost

http://www.enviscope.com/energie/reacteur-5-de-bugey-un-arret-qui-se-prolonge/49201