Jan 26

LES CENTRALES THERMIQUES AU GAZ ONT COMPENSÉ L’ARRÊT DES RÉACTEURS NUCLÉAIRES EN 2016

Centrales gazSelon le gestionnaire du réseau de transport de gaz, GRTgaz, la consommation totale brute de gaz a augmenté de près de 10% en 2016 par rapport à 2015. Elle atteint 463 térawattheures (TWh). Cette hausse s’explique par une forte augmentation de la production de 13 centrales thermiques au gaz, face aux épisodes de froid dès fin octobre 2016 et « pour compenser les baisses de puissance du nucléaire », a souligné le 17 janvier GRTgaz. Ces 13 centrales ont fonctionné pour atteindre une consommation de gaz de 46 TWh (contre 21 TWh en 2015 et 8 TWh en 2014). Elles ont aussi permis de pallier l’arrêt d’une dizaine de réacteurs nucléaires. « La compétitivité des centrales gaz est assurée par un prix du gaz plutôt bas et la nécessité d’assurer l’équilibrage du système électrique », a ajouté GRTgaz.

La consommation de gaz par les industriels a notamment augmenté de 16,3% en 2016. « Si toutes les centrales thermiques à flamme étaient alimentées par du gaz en France, GRTgaz estime qu’un tel parc de production permettrait d’éviter 6 millions de tonnes de CO2« .

Fin 2016, 26 sites injectent par ailleurs du biométhane dans les réseaux de gaz en France. GRTgaz prévoit la mise en service de cinq nouvelles installations sur son réseau en 2017 (représentant 215 GWh/an), et cinq à six nouvelles mises en service en 2018 puis en 2019.

Article de Rachida Boughriet, journaliste

http://www.actu-environnement.com/ae/news/gaz-centrales-thermiques-production-dopee-2016-nucleaire-28334.php4