Jan 27

NOUVEAUX DÉFAUTS SUR LES ÉVAPORATEURS DE LA HAGUE

évaporateurDe nouveaux défauts sont apparus sur les évaporateurs de l’usine Areva de la Hague lors de tests sur ces cuves « extrêmement irradiantes« , déjà sous haute surveillance en raison d’une corrosion plus rapide que prévu, a-t-on appris jeudi auprès de l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN).
Ces évaporateurs sont des cuves qui servent à retraiter les déchets nucléaires.
Un des six évaporateurs est « à ce jour à l’arrêt » car « le mode de réparation (…) reste à définir« , a précisé Hélène Héron, directrice de l’antenne caennaise de l’ASN, lors d’une commission locale d’information sur l’usine de retraitement de déchets nucléaires réunissant industriels, syndicats, Autorité de sûreté nucléaire (ASN), élus locaux et associations écologistes.
Lors de tests menés sur les six évaporateurs de l’usine, deux « faibles fuites » d’eau sont en effet apparues sur deux évaporateurs différents alors que la pression avait été poussée sur ces appareils, a précisé Mme Héron. Les évaporateurs étaient alors en maintenance et ne contenaient « pas de produits de fission« , a-t-elle précisé à l’AFP.
Ces fuites ont été signalées l’automne dernier par Areva à l’ASN.
Une des fuites été réparée depuis sur un évaporateur mais n’a pas pu l’être sur l’autre car elle se situe « sur une zone plus difficilement accessible« , a expliqué Mme Héron.
Ces tests étaient menés dans le cadre de la surveillance particulière des évaporateurs mise en place en 2016 face à une « corrosion plus rapide« . Mais il n’y a pas de lien entre cette corrosion et les fuites, selon l’ASN.
Durant l’arrêt de maintenance, Areva a relevé des épaisseurs de parois des cuves de 7,4 mm à 12,5 mm.
Lors de leurs mises en service entre 1989 et 1994, l’épaisseur de ces parois était de 14 mm, selon l’ASN.
Areva avait jusqu’à fin 2016 pour proposer à l’ASN un système qui permette de surveiller ces parois sur une surface beaucoup plus importante qu’aujourd’hui. Mais ses propositions n’ont pour l’instant pas convaincu l’ASN, a indiqué jeudi le gendarme du nucléaire.  

Les six évaporateurs, « extrêmement irradiants » selon l’ASN, ne sont pas accessibles à l’homme.
L’industriel en difficulté financière promet six nouveaux évaporateurs pour 2021. Mais l’ASN n’a pas encore donné son feu vert aux nouveaux appareils.

http://www.romandie.com/news/Nouveaux-defauts-sur-les-evaporateurs-de-la-Hague_RP/770542.rom