«

»

Fév 07

DES ONTARIENS S’OPPOSENT AU TRANSPORT DE LIQUIDE RADIOACTIF SUR LES ROUTES

OntariensDes résidents du sud de la province s’opposent à ce que des déchets radioactifs produits en Ontario soient transportés par camion jusqu’en Caroline du Sud.

Ottawa a accordé les permis nécessaires à l’exportation de ces déchets dangereux l’été dernier. Le premier convoi était prévu en 2016, mais une poursuite aux États-Unis a retardé son départ.

La semaine dernière, un juge américain a toutefois donné le feu vert au projet.

Ainsi, au cours des quatre prochaines années, 23 000 litres de liquide radioactif seront transportés entre le laboratoire de Chalk River, en Ontario, et la Caroline du Sud, un trajet de près de 2000 km.

Des déchets liquides

Ce qui inquiète bien des gens, c’est que ces déchets hautement radioactifs seront transportés sous forme liquide. Dans sa décision rendue la semaine dernière, le juge qui a entendu la poursuite a déterminé que le transport de déchets liquides ne posait pas plus de dangers que celui de déchets solides.

Le président du Regroupement pour la surveillance du nucléaire, Gordon Edwards, voit les choses autrement.

« Nous pensons que c’est irresponsable. Selon les chiffres des autorités nucléaires canadiennes, la fuite d’un litre de ce liquide peut ruiner l’approvisionnement en eau de toute une ville. »

Des résidents de la région du Niagara sont particulièrement inquiets, puisque leur économie, qui dépend beaucoup de l’agriculture et de la production de vin, pourrait être anéantie en cas de déversement.

« Il y a peu d’espoir que [le gouvernement] intervienne », se désole la résidente Gracia Janes de Niagara-on-the-Lake.

Le conseiller régional Bill Hodgson craint de son côté que les premiers intervenants ne soient pas prêts à intervenir en cas de catastrophe.

Une quarantaine d’organismes demandent à Ottawa de faire une évaluation des risques et d’informer les municipalités qui se trouvent à proximité du trajet des convois.

Le ministère de la Sécurité publique n’a pas répondu à la demande d’entrevue de Radio-Canada.

Article de Philippe de Montigny

http://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1015106/transport-liquide-radioactif-routes-ontario-dechets-nucleaires