«

»

Fév 19

L’IRAN N’A AUCUNE INTENTION DE FABRIQUER UNE ARME NUCLÉAIRE » (ZARIF)

IranPour le ministre iranien, la présence israélienne en Cisjordanie est la cause de la montée des extrémismes

Téhéran n’a aucune intention de fabriquer une arme nucléaire, a déclaré dimanche matin le ministre iranien des Affaires étrangères Mohammad Javad Zarif lors de la Conférence sur la Sécurité de Munich, une réunion annuelle du gratin diplomatico-militaire mondial.

Lors de son intervention, le ministre iranien a visé l’Occident, estimant que la montée du terrorisme au Moyen-Orient dans la région datait de l’intervention des forces étrangères, se référant à la guerre en Irak menée par les États-Unis en 2003.

Zarif a également affirmé que « la montée des extrémismes dans la région est due à l’absence d’espoir, à la marginalisation, et aux occupations étrangères, notamment celle de la Palestine« .

Le chef de la diplomatie iranienne a également abordé la question de la Syrie, accusant les groupes du Front al-Nosra et de l’État islamique, d’avoir utilisé des armes chimiques pendant le conflit ; un usage qui ne saurait « être toléré« .

Lieberman ne rencontrera pas Zarif

Zarif devait au départ intervenir à une session intitulée « Crises anciennes, nouveau Moyen-Orient?« , en compagnie du ministre israélien de la Défense Avigdor Lieberman, du ministre saoudien des Affaires étrangères Adel al-Jubeir et de son homologue turc Mevlut Cavusoglu.

Mais les organisateurs ont annulé la session, et l’ont remplacée par des interventions séparées, après que le dirigeant israélien a déclaré se réjouir d’une telle confrontation.

Vendredi soir, Lieberman a indiqué qu’il était impatient de participer à cette rencontre, ajoutant qu’il espérait Zarif allait rester dans la salle pour entendre « exactement ce qu’ (il) pense au régime des ayatollahs de Téhéran« .

« Le plus grand danger pour la stabilité de tout le Moyen-Orient est l’Iran. L’Iran avec tous ses projets nucléaires, ses tentatives de faire sauter tous les États et de nuire à la stabilité de chaque pays ; que ce soit le Yémen, le Liban, la Syrie ou Israël« , a-t-il affirmé à plusieurs ministres de la Défense lors de la conférence.

« J’espère que le ministre des Affaires étrangères Zarif sera dans la salle quand je parlerai« , a ajouté Lieberman.

La réunion de ministres israéliens et iraniens sur une même scène dans une telle manifestation aurait été une première. Les deux pays sont des ennemis notoires sur le plan diplomatique, les dirigeants iraniens ayant affirmé à plusieurs reprises leur volonté de voir disparaître ce qu’ils qualifient d' »ennemi sioniste« .

Vendredi matin, Lieberman, qui rencontrait pour la première fois à Munich son nouvel homologue américain James Mattis, a martelé que « les trois problèmes essentiels (des deux pays) étaient l’Iran, l’Iran, l’Iran« , et qu’il était urgent de former une coalition efficace contre le soutien que Téhéran apporte aux organisations terroristes, et contre ses programmes balistique et nucléaire.

Lieberman a affirmé que la Corée du Nord et l’Iran étaient les deux extrémités de « l’axe du mal« , auquel « appartiennent également le Hezbollah et le régime syrien d’Assad« .

http://www.i24news.tv/fr/actu/international/moyen-orient/138036-170219-zarif