«

»

Fév 20

VIOLENTS AFFRONTEMENTS AVEC LES FORCES DE L’ORDRE LORS DE LA MANIFESTATION À BURE DANS LA MEUSE.

BureEnviron 600 opposants au projet Cigéo de stockage des déchets nucléaires ont constitué un long cortège avant un affrontement avec la gendarmerie mobile en fin d’après-midi.

Le rassemblement se voulait « festif et pacifique », selon ses organisateurs. Mais l’idée de rapporter à l’Andra au seuil de son laboratoire des fragments de l’enceinte de béton qu’ils ont détruits en août dernier au bois Lejuc a mis le feu aux poudres. Les forces de l’ordre avaient anticipé la manœuvre en déployant un solide dispositif de gendarmes mobiles, barrière anti-émeute en appui, afin de bloquer la petite route qui mène de Bure aux installations du promoteur de Cigéo, le stockage géologique de déchets radioactifs.

Bref, on ne passe pas. L’affrontement est alors inéluctable et commence vers 16 h 30 par l’envoi d’une salve de grenades lacrymogènes sur le cortège des antinucléaires. Celui-ci éclate alors en plusieurs groupes dans les champs et autour de l’écothèque dont les clôtures sont jetées à terre. À coups de grenades assourdissantes, la police tente de repousser les assaillants qui ripostent par des jets de pierre.

Situation confuse, fumées, brasiers, cris et blessés. Vers 19 h, les opposants refluent vers Bure et leur « Maison de la Résistance ».

http://www.estrepublicain.fr/edition-de-bar-le-duc/2017/02/19/affrontements-entre-manifestants-anti-nucleaire-et-forces-de-l-ordre