«

»

Mar 06

LE CAN84 INTERPELLE LA COMMUNAUTÉ SCOLAIRE* : REFUSEZ DE BANALISER LE MAL ET LA VIOLENCE NUCLÉAIRE

CAD’ici quelques jours, les Conseils d’Établissements scolaires sont appelés à organiser un « exercice de crise » et de « confinement » (PPMS) afin de préparer les enfants à s’adapter à une situation de très grand danger pour leur sécurité et leur vie. Le Collectif antinucléaire de Vaucluse (CAN84) interpelle à cette occasion les différents acteurs de la communauté scolaire par un courrier prochainement transmis à chaque partie prenante.

Les établissements scolaires de Vaucluse qui regroupent plusieurs milliers de jeunes et d’enfants se trouvent dans la zone la plus nucléarisée d’Europe. Quelques dizaines de kilomètres à vol d’oiseau les en séparent alors que 56 des 58 réacteurs atomiques de France ont dépassé leur durée initiale d’existence (30 ans) et se trouvent dans un état de déliquescence avancée. Obsolète.
Le nucléaire est le risque majeur artificiel de notre région. Les établissements scolaires et les enfants qui y séjournant se trouvent en première ligne de l’indicible. Et comme en Ukraine et au Japon rien ne peut venir les en préserver sauf à mettre à l’arrêt immédiat et définitif les installations nucléaires.
Dans ces conditions, le rôle de la Communauté Scolaire et des parents est-il ? :

. d’habituer les enfants à accepter l’inacceptable et la terreur ?

. à banaliser le mal et la violence ?

. à faire croire contre toute vérité qu’un bout de scotch autour des fenêtres et rester à l’intérieur d’un local protège de la radioactivité ?

. de faire admettre que les parents devront abandonner leurs enfants à l’école, confinés dans un local unique (et pendant combien de jours et avec quelles denrées de survie) comme le prévoient les plans des autorités ?

. de porter autour du cou – tels les enfants des régions de Fukushima et Tchernobyl – des dosimètres pour mesurer le degré de radioactivité dont leur corps aura été atteint ?

. de mentir en prétendant qu’une pastille d’iode protège de la radioactivité alors qu’elle ne protège que la thyroïde mais aucun autre organe ou tissu et qu’elle doit être absorbée 2 heures avant l’accident ?
Le CAN84 invite la communauté scolaire :
. à intégrer ces terribles éléments dans la réflexion et la préparation de l’exercice dont elle a la charge,
. à refuser d’exposer les enfants aux atteintes radioactives de la destruction atomique artificielle.
. à ne pas concourir à banaliser le mal et la violence
Le CAN84 propose à la Communauté scolaire :

. un « QCM pour béotien » relatif au nucléaire téléchargeable qui peut être utilisé tel quel ou adapté en fonction de l’âge des enfants. (à télécharger sur : http://coordination-antinucleaire-sudest.net/2012/index.php?pages/QCM)

. sa disponibilité pour de plus amples renseignements et/ou animation de réunion d’information
. à répondre au mieux à toute autre interrogation et besoin qu’elle pourrait avoir en la matière

* les Chefs d’Établissement et Enseignants de maternelle, primaire et secondaire et leurs syndicats, les Parents d’élèves et leurs associations, les Psychologues scolaire, les Personnels municipaux de la communauté éducative, et leurs syndicats

http://www.coordination-antinucleaire-sudest.org/