«

»

Mar 14

LANNION: LE SITE CONTAMINÉ DE BUHULIEN VA ÊTRE SÉCURISÉ

LannionDans un rapport récent, l’Institut de radioprotection et de sûreté nucléaire (IRSN) reconnaît qu’une partie du site de Traou Ru est contaminé au radium et à l’arsenic.
L’association lannionnaise Sortir du nucléaire avait tiré la sonnette d’alarme dès 2014, pour signaler une pollution à l’uranium à l’emplacement d’anciens sites miniers au lieudit Traou Ru, en Buhulien. Grâce à des mesures régulières, Sortir du nucléaire estime que des niveaux de radioactivité sont trop élevés par endroits.
L’IRSN a ausculté 6 des 11 sites miniers répertoriés dans les Côtes-d’Armor. Pour la mine de Buhulien, les conclusions montrent que le collectif Sortir du nucléaire ne s’est pas inquiété à tort. En aval du site minier, « au niveau des terres de la zone humide et dans l’eau de la buse l’alimentant, le taux de radium 226 peut être considéré comme inquiétant », indique Jean-Jacques Lohéac, de Sortir du nucléaire.
Le rapport de l’IRSN parle d’un marquage de plus de vingt fois le bruit de fond (radioactivité ordinaire liée au lieu). À la demande de Sortir du nucléaire, l’IRSN a aussi fait des analyses sur la teneur en arsenic dans les sols au niveau d’une mare et de la zone humide. « Les terres et les sols prélevés présentent des teneurs supérieures aux valeurs définies par l’inventaire minier. Concernant l’eau et les sédiments, les valeurs sont en dessous. »
Le GR34 passe par là!
La proximité du GR 34 inquiète également l’association et plus encore la municipalité. « Le chemin vient du Moulin du Duc, il est très fréquenté et un petit ruisseau passe en dessous au niveau du site de Buhulien. » Sans pour autant verser dans l’affolement, la Ville a pris le compte rendu de l’IRSN très au sérieux. « Le maire veut même aller au-delà des recommandations qui préconisent seulement de limiter l’accès à la zone », informe Yves Bellec, membre de l’association Sortir du Trégor.
Ces travaux incombent normalement à Areva : « Nous n’allons pas attendre que la procédure aboutisse, atteste Paul Le Bihan. Quelques mesures de précautions s’imposent. » La zone contaminée a donc déjà été délimitée par la responsable des espaces verts de la ville et des barrières empêchant l’accès vont être posées. Un panneau pour signaler que l’eau de la source n’est pas potable sera installé.
http://www.ouest-france.fr/bretagne/lannion-22300/lannion-le-site-contamine-de-buhulien-va-etre-securise-4855104