«

»

Mar 19

ARMES NUCLÉAIRES POUR LE JAPON ET LA CORÉE DU SUD? PROPOS «IRRESPONSABLES», SELON MOSCOU

SputnikLe Conseil de la Fédération de Russie (Sénat russe) a qualifié d’«irresponsables» les allégations du secrétaire d’État américain Rex Tillerson sur la possibilité de voir des armes nucléaires tomber aux mains du Japon et de la Corée du Sud en vue de contrer la Corée du Nord.

Les allégations du secrétaire d’État américain Rex Tillerson portant sur la volonté de Washington d’installer de nouveaux dispositifs de défense antimissile au Japon et en Corée du Sud en dépit des réticences exprimées par Pékin sont irresponsables, a déclaré Viktor Ozerov, président du comité pour la défense du Conseil de la Fédération (chambre haute du parlement russe).

« De telles décisions sont irresponsables. Compte tenu de la menace terroriste actuelle, il est hors de question que des armes nucléaires soient disséminées sur le globe terrestre », a-t-il relevé.

Pour rappel, la Corée du Nord ambitionne de longue date de devenir une puissance nucléaire. Elle a mené son premier essai nucléaire souterrain en 2006, faisant fi de l’opposition de la communauté internationale. Depuis, elle a mené quatre autres essais, dont deux en 2016.

La Corée du Nord a essuyé plusieurs volées de sanctions de l’Onu qui n’ont rien fait pour la dissuader de poursuivre sur la voie militaire. Le 6 mars, elle a tiré une salve de missiles balistiques dont trois ont fini leur course en mer près de l’archipel nippon.

« Face à cette menace qui ne cesse de grandir, il est clair qu’une nouvelle approche est nécessaire », a plaidé M. Tillerson, réitérant la promesse de Washington de soutenir ses alliés japonais et sud-coréen en cas d’attaque.

Le président Donald Trump, alors en campagne, avait inquiété la région en laissant entendre que le Japon et la Corée du Sud devaient en faire plus pour leur propre défense.

https://fr.sputniknews.com/international/201703191030520235-armes-nucleaires-japon-coree-sud-critiques-moscou/

NDLR : Sputnik est un service d’information multi-média lancé officiellement par la Russie