Mar 21

L’IRAN EST “COMPLÈTEMENT PRÊT” À RELANCER SON PROGRAMME NUCLÉAIRE

IranAccusant les États-Unis de violer l’accord de 2015, Zarif affirme que le nouveau programme serait plus sophistiqué que le précédent.

Le ministre iranien des Affaires étrangères Mohammad Javad Zarif a prévenu lundi que Téhéran était « complètement prêt » à relancer son programme nucléaire si les États-Unis ne tiennent pas leurs engagements pris dans l’accord nucléaire de juillet 2015.

 « Si les États-Unis créent une situation où la poursuite de [l’accord nucléaire] nuirait aux intérêts nationaux de Téhéran, alors l’Iran est totalement prêt à revenir à la situation antérieure [à l’accord], encore plus puissamment qu’auparavant », a déclaré Zarif selon les médias iraniens.

Le ministre s’est adressé aux journalistes à Ispahan, dans le centre de l’Iran.

Pendant sa campagne électorale, le président américain Donald Trump et beaucoup d’élus américains ont promis de revenir sur l’accord une fois au pouvoir. Depuis l’élection, l’administration Trump a cependant signalé une approche plus douce, mais n’a pas donné de détails sur sa nouvelle politique.

Ce mois-ci, Yukiya Amano, le chef de l’AIEA, a déclaré que « la nouvelle administration américaine a juste commencé et ils étudient ce dossier », mais qu’il « est encore très prématuré pour eux de se prononcer. »

Lundi à Ispahan, Zarif a déclaré que l’Iran était « engagé par les promesses qu’il a faites » et que le Guide suprême iranien, Ali Khamenei, avait stipulé que l’Iran « ne va pas les briser », selon l’agence de presse officielle de la République islamique.

Il a cependant prévenu qu’il pourrait le faire très rapidement si les accords échouaient, et que le programme nucléaire restauré serait plus sophistiqué que celui qui a été gelé par l’accord en 2015.

« Pendant les deux derniers mois, avec les efforts faits par des scientifiques et des experts iraniens compétents, nous avons réussi [à rendre] opérationnelles des centrifugeuses plus sophistiquées, qui n’étaient qu’une idée au moment de l’approbation » de l’accord nucléaire, a déclaré Zarif.

L’agence de presse Mehr l’a cité déclarant que les nouvelles centrifugeuses « enrichiront de l’uranium 20 fois plus vite et plus efficacement », et que « le savoir-faire technique a à présent été intégré ».

Il a accusé les États-Unis de n’avoir pas tenu leurs engagements à plusieurs reprises, mais a déclaré que « s’en tenir à l’accord est toujours justifiable pour l’Iran » pour des raisons économiques.

L’Iran a toujours démenti chercher à obtenir des armes nucléaires, affirmant que ses activités étaient purement pacifiques. La communauté internationale s’oppose vivement à cette notion, et a imposé des sanctions strictes à l’Iran pendant la majorité de la dernière décennie, jusqu’à ce que Téhéran accepte d’interrompre son programme par l’accord de 2015.

Les autres signataires de l’accord, le Royaume-Uni, la Chine, la France, la Russie et l’Allemagne, s’opposent à sa suspension.

L’AFP a contribué à cet article.

http://fr.timesofisrael.com/liran-est-completement-pret-a-relancer-son-programme-nucleaire/