Avr 11

BELGIQUE NUCLÉAIRE: TIHANGE POSE QUESTION À SERAING

BelgiqueGazette de Liège : Une motion a été adoptée à l’unanimité pour protéger la population sérésienne.

Le maintien du nucléaire en Belgique jusqu’en 2025 inquiète. Surtout au vu des problèmes récurrents rencontrés par les centrales de Doel et Tihange où des réacteurs sont trop souvent à l’arrêt.

Dès lors, la locale Écolo de Seraing a décidé de s’engouffrer dans la brèche ouverte par les villes d’Aix-la-Chapelle (Allemagne) et Maastricht (Pays-Bas) qui fustigent le maintien ou la remise en activité de ces réacteurs défectueux. Elle ne demande pas l’arrêt pur et dur de la centrale, mais elle s’inquiète des conséquences qu’un incident pourrait avoir sur la population, elle qui est en première ligne puisque située à une vingtaine de kilomètres seulement du site nucléaire.

Une situation géographique qui permet à la Ville, dans le cadre de la nouvelle loi sur les zones de sécurité, d’être intégrée au sein de la zone la plus exposée et qui bénéficiera donc des plans d’urgence nationaux, provinciaux et communaux prévoyant notamment l’évacuation organisée quartier par quartier ainsi que la distribution automatique de pilules d’iode pour l’ensemble des habitants. Mais cela demeure insuffisant.

Renseignements auprès de spécialistes

Raison pour laquelle le conseil communal a adopté, sur proposition des verts, une motion lui permettant « de se réserver le droit d’entamer toute procédure visant à la protection des habitants de la ville de Seraing. »

Afin d’être pleinement renseigné sur la matière, le conseil communal entendra cependant un agent de l’Agence fédérale de contrôle nucléaire, afin d’expliquer la situation actuelle ainsi que les aspects sécuritaires des centrales de Tihange. Des pro et anti-fermeture temporaire ou définitive d’une ou des centrales de Tihange, choisis par consensus par les chefs de groupe, seront aussi appelés à s’exprimer.

http://www.lalibre.be/regions/liege/nucleaire-tihange-pose-question-a-seraing-58ebcf67cd70e80512c51c44