«

»

Avr 25

PARIS TENTE LE PASSAGE EN FORCE DANS LE NUCLÉAIRE INDIEN

IndeAlors que le projet d’EDF visant à construire six réacteurs EPR à Jaitapur, entre Bombay et Goa, n’en est encore qu’au stade préliminaire, des diplomates français viennent de déclarer que le chantier est en mesure de démarrer en décembre 2018. Sur place, c’est la stupeur.

Véritable top départ ou joli coup de bluff ? De passage à Bombay, une délégation française, emmenée par l’ambassadeur de France en Inde, Alexandre Ziegler, vient de déclarer aux autorités locales que la construction de la centrale nucléaire de Jaitapur pourrait démarrer en décembre 2018. Ce projet colossal, constitué de six réacteurs à eau pressurisée (EPR), serait le plus grand au monde s’il voyait le jour dans le sud du Maharashtra, à proximité de la frontière avec Goa, avec une puissance électrique installée de 9 900 mégawatts qui équivaudrait à 20 % de la production nucléaire française. Or la controverse qui l’entoure est à l’échelle de sa démesure. Et tout porte à croire que Paris est en train de tenter le passage en force, de peur que le dossier ne soit finalement rangé au placard par Delhi, où l’on envisage timidement un premier coup de pioche, au mieux, en 2019.

Article de Guillaume Delacroix

https://www.mediapart.fr/journal/economie/240417/paris-tente-le-passage-en-force-dans-le-nucleaire-indien