«

»

Mai 08

IRAN: L’UE ET LES USA DIVISÉS SUR L’ACCORD NUCLÉAIRE

UE USALa chef de la diplomatie européenne Federica Mogherini s’est dite favorable à l’accord nucléaire, signé entre l’Iran et les 5+1, ajoutant que l’Europe suivait avec un grand intérêt l’application à la lettre dudit accord.

Lors d’un discours à la tribune de l’Institut universitaire européen de Florence, la chef de la diplomatie européenne a assuré vendredi 5 mai, que l’accord nucléaire signé avec l’Iran appartenait à la communauté mondiale et qu’il ne pouvait pas être annulé par un seul signataire.

« L’accord nucléaire est de nature efficace et il contribue au renforcement de la sécurité mondiale. Je pense que la nouvelle administration américaine saisit bien le risque que pourraient représenter ses politiques en matière de différents sujets, dont l’accord nucléaire. Les Européens déploient des efforts a maxima pour honorer l’accord nucléaire. »

Federica Mogherini a mis en garde Washington, avertissant que l’annulation de l’accord nucléaire n’allait dans l’intérêt de personne.

Le même jour, les élus républicains du Congrès des États-Unis ont affirmé avoir commencé une enquête détaillée sur l’échange de prisonniers entre l’administration Obama et l’Iran, dans le cadre de l’accord nucléaire.

Selon le site web Politico, le Congrès américain va examiner si l’administration Obama a mis en péril la sécurité nationale des États-Unis en libérant des prisonniers dangereux.

Politico avait qualifié il y a quelques semaines, d’un « cadeau » à l’Iran, l’accord de l’échange de prisonniers, signé entre l’administration Obama et Téhéran.

« Les prisonniers, qui ont été libérés des geôles américains, n’avaient pas uniquement été accusés d’avoir commis des crimes liés aux sanctions et aux lois de commerce », selon Politico.

L’administration Obama a également annoncé avoir annulé le mandat d’arrêt visant 14 Iraniens, poursuivis par Interpol.

Politico évoque la possibilité que Barack Obama ait minimisé les menaces sécuritaires visant les États-Unis au profit de la signature de l’accord nucléaire.

Politico a publié cet article dans la conjoncture où l’administration Trump examine l’accord nucléaire et ses conséquences sur la sécurité nationale des États-Unis.

L’article de Politico a suscité une vague de protestation chez les détracteurs de l’accord nucléaire aux États-Unis qui ont commencé à accuser Barack Obama d’avoir caché des réalités dans l’objectif de rallier les Américains et le Congrès à la conclusion de l’accord nucléaire avec l’Iran.

http://www.presstv.ir/DetailFr/2017/05/06/520756/Federica-Mogherini-accord-nuclaire-Iran-EtatsUnis-Union-europenne-Obama-Trump-change-de-prisonniers