«

»

Mai 17

NICOLAS HULOT EST L’ « IDIOT UTILE » D’UN GOUVERNEMENT TOTALEMENT ANTI-ÉCOLO, PRONUCLÉAIRE ET PRO-LINKY !

hulot macronLa farce du Grenelle de l’environnement ne lui a donc rien appris !

Tout ça pour ça ! Après avoir refusé pendant des années les propositions de divers Présidents de la République, et avoir renoncé à être lui-même candidat à l’Élysée, c’est finalement au plus anti-écolos des Présidents et des gouvernements que Nicolas Hulot a fait allégeance !

Pourtant, l’animateur de télévision et « écologiste » autoproclamé a pu constater en 2007 que les plus belles promesses ne valaient rien : la farce sarkozyste du « Grenelle de l’environnement » s’est achevée par un cinglant « L’environnement, ça commence à bien faire » !
Dix ans plus tard, M Hulot va à nouveau servir de caution à un Président de la République dont les actes ou intentions sont sans ambigüité : »Soutien au projet nucléaire d’Hinkley Point, permis de recherche de gaz de schiste, autorisation de l’extraction de sable à Lannion, accord très favorable aux sociétés autoroutières, encouragement à l’exploitation minière en Guyane, amendement législatif sur les déchets nucléaires à Bure (…), industrialisation agricole » (Reporterre, 9 mai 2017).

Quant au Premier ministre Édouard Philippe, l’Observatoire du nucléaire a mis en exergue dès sa nomination sa compromission dans les coulisses radioactives de la Françafrique lors de son passage chez Areva (2007-2010).

Il est d’ailleurs notable que, pour sa communication, M Philippe a débauché un de ses amis de chez Areva, Charles Hufnagel, artisan de la désinformation d’Areva en particulier pendant l’ère Lauvergeon, tentant de cacher le plus longtemps possible le désastre du chantier EPR de Finlande, l’affaire de corruption « Uramin », l’avion offert au Président du Niger, et finalement la faillite d’Areva…

Nicolas Hulot va-t-il cautionner la prolongation à 50 ans de la durée de vie des réacteurs nucléaires ? Après tout, malgré ses belles paroles, l’animateur d’Ushuaïa n’a finalement jamais levé le petit doigt contre l’atome, pour le plus grand plaisir d’EDF, un des plus importants sponsors de la fondation Hulot

De même, Nicolas Hulot va-t-il cautionner la mise en service de la cuve de l’EPR de Flamanville, cuve que l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN) s’apprête à valider malgré les graves malfaçons qu’elle présente et qui vont démultiplier le risque d’accident nucléaire ?

Par ailleurs, Nicolas Hulot va-t-il cautionner les méthodes de voyous utilisées par Enedis et ses sous-traitants pour imposer le compteur malfaisant Linky aux innombrables citoyens qui n’en veulent pas ?

Les réponses à ces questions seront apportées dans les semaines et mois à venir, mais personne de sérieux ne peut croire aux belles promesses du banquier Macron et du nucléariste Philippe.

Dans tous les cas c’est une politique anti-écologique (en plus d’être anti-sociale) qui va être mise en œuvre, avec la caution « écologiste » de celui qui, finalement, n’aura cessé d’être le meilleur VRP des multinationales les plus polluantes, à commencer par EDF et ses centrales nucléaires…

http://www.observatoire-du-nucleaire.org/spip.php?article331