Juil 13

BÜCHEL EN ALLEMAGNE : CAMP D’ACTION INTERNATIONAL DU 12 AU 18 JUILLET AU 2017

EPRNous vous invitons à rejoindre la campagne allemande qui veut renvoyer les bombes nucléaires étasuniennes d’Allemagne.

Tous unis nous pouvons empêcher les nouvelles bombes nucléaires !

C’est une mobilisation contre les nouvelles bombes nucléaires B61-12 qui seront construites d’ici 2020 aux États-Unis et déployées dans cinq pays européens, Italie, Belgique, Hollande, Turquie et Allemagne.

Nous invitons les militants européens et américains, pacifistes, écologistes et antinucléaires à participer à notre camp devant la porte principale de la base militaire de Büchel. La semaine internationale d’action est une de nos 20 semaines d’actions du 26 mars au 9 août (jour anniversaire de Nagasaki). Vingt semaines contre les 20 bombes nucléaires B61 de Büchel. Notre camp de la paix prévoit des contacts en réseau, des présences devant la base, des actions de résistance civile non-violente.
Cette semaine internationale réunit pour la première fois les mouvements anti-nucléaires des États-Unis, le pays qui construit les bombes : nous attendons 8 à 10 Américains et 300 ont signé une déclaration de solidarité.

Quelques données politiques et militaires

Depuis la fin de la guerre froide une vingtaine de bombes nucléaires sont entreposées à Büchel. Des pilotes allemands sont formés pour se préparer à larguer ces bombes sur ordre des États-Unis avec leurs avions Tornado. Il s’agit du soi-disant « partage nucléaire » dans la doctrine de l’OTAN qui inclut une possibilité de « frappe en premier ». Dans la guerre en Syrie certains pilotes allemands ont été affectés à la base d’Incirlik en Turquie, une autre base qui compte 50 bombes B61.
Le programme américain prévoit de remplacer ces bombes B61 par d’autres plus précises très prochainement (coût : 10 milliards de dollars).
Trois laboratoires américains sont concernés, Los Alamos, Sandia et Livermore. Les constructeurs sont Boeing, Lockeed-Martin, Honeywell et Bechtel. Il est prévu 400 B61 pour l’Europe, 25 millions de dollars pièce.
En Allemagne une campagne de 50 groupes et organisations organise une résistance civile sur le « lieu du crime ». En plus du lobbying nous voulons faire pression par des actions directes non-violentes pour empêcher le remplacement des B61.
Du fait que l’opinion publique est opposée à 90 % aux armes nucléaires américaines, notre coalition qui inclue des associations très connues en Allemagne (Médecins pour la prévention de la guerre nucléaire, Mouvement de la Réconciliation, Pax Christi…) a pour objectif qu’une décision politique soit prise pour approuver les militants participant au blocage de la base.
Le remplacement des B61 est prévu alors que le Parlement allemand, le Bundestag, a voté une résolution le 26 mars 2010 demandant au gouvernement d’évacuer définitivement d’Allemagne les armes nucléaires US.
En Allemagne il y aura des élections au mois de septembre 2017 (les dernières avant 2020), c’est donc maintenant qu’il faut faire la pression sur le gouvernement. Les politiciens savent que si l’Allemagne prend une telle décision, les autres pays européens du « partage nucléaire » risquent de faire de même. Un effet « domino » est possible donc le meilleur moment pour arrêter un tel programme est maintenant, avant que les bombes soient construites…

Pour en savoir plus : https://bxl.demosphere.eu/rv/12423

Si vous êtes intéressés, contactez : luis@agirpourlapaix.be

tel mobile : +32 495 87 07 67