Juil 21

LE ROBOT-POISSON FAIT LES PREMIERS CLICHÉS À L’INTÉRIEUR DE FUKUSHIMA

Mini robotLe robot Mini-mambo, spécialement créé pour examiner les enceintes de confinement des réacteurs de la centrale nucléaire accidentée de Fukushima, a réalisé ses premières photos. Cependant, les données collectées sont insuffisantes et le travail sera poursuivi.

Le robot-poisson conçu au Japon pour observer l’intérieur du réacteur de la centrale nucléaire Fukushima 1 endommagé a pris les premières photos à l’intérieur du troisième réacteur, a fait savoir mercredi la société Tepco, opérateur de la centrale.

Cependant, ajoute l’agence Kyodo, le robot n’a pas réussi à établir la quantité de combustible nucléaire fondu et l’importance des dommages subis par le réacteur, bien qu’ils soient plus considérables que dans le deuxième réacteur.

Il est donc prévu de poursuivre la mission du robot le 21 juillet.

Le robot cylindrique fait 13 par 30 centimètres et est baptisé Mini-mambo («mini-poisson-lune»). Dirigé par câble, ce robot examine l’enceinte de confinement du réacteur N°3, qui est remplie d’eau de refroidissement, à une profondeur de six mètres. Les informations collectées seront utilisées pour calculer le volume des travaux devant retirer les déchets radioactifs du réacteur de la centrale nucléaire.

En mars 2011, un séisme et un tsunami dévastateurs ont frappé le Japon, provoquant une série d’accidents dans la centrale nucléaire de Fukushima 1. Suite à cette catastrophe, près de 19.000 personnes ont péri ou ont été portées disparues, et 160.000 personnes ont perdu leurs maisons. La fonte du combustible dans trois réacteurs a entraîné la contamination de vastes zones aux alentours du site.

https://fr.sputniknews.com/sci_tech/201707191032290426-japon-fukushima-robot/