Sep 09

PYONGYANG S’AMUSE

PyongyangÀ l’occasion des annuelles manœuvres militaires « ennemies » à ses frontières, la Corée du Nord annonce la réalisation d’un nouvel essai atomique souterrain en concomitance avec un tremblement de terre de surface de 6,1 sur l’échelle de Richter dans une « zone d’essais » supposée qu’aucun Geiger du CTBTO n’a du reste jamais approché. L’entière communauté internationale (des marchands d’armes) mord à nouveau illico à l’hameçon sans toutefois ni disposer, ni attendre et ni réclamer d’obligatoires preuves radiologiques qui corroborent ces belliqueuses et inquiétantes déclarations. 

Or force est de constater qu’absolument aucun effluent radioactif n’a été détecté dans l’atmosphère cette fois-ci non plus, ce qui est tout de même inexplicable tant les fuites radioactives sont hélas inéluctables lors des tirs atomiques souterrains. Que devons-nous alors penser ?
Marionnettes de Pyongyang, que les instances nationales et internationales de radioprotection censurent à l’unisson les relevés actuels et dissimulent les graves dangers radiologiques en cours qu’elles-mêmes respirent ?
Ou bien au contraire que ces instances accomplissent correctement leur travail et, logique oblige, qu’il n’y a aucune remontée radioactive parce qu’il n’y a eu aucune explosion atomique d’aucune sorte en Corée du Nord ? 
Pourquoi Pyongyang pourtant assoiffée de reconnaissance n’invite-t-elle pas le CTBTO dans ses cavernes de tir afin de certifier une bonne fois pour toute de sa superpuissance effective ?

Un séisme de magnitude 6,1 sur l’échelle de Richter correspond à une explosion atomique de 21,3 kt (89,13 TJ). Cette puissance équivaut à 1,58 bombe d’Hiroshima (13,5 kt) et à 1,12 bombe de Nagasaki (19 kt). [10^((1,5 * 6,1 Richter)+4,8) = 8,913E13 Joule, 8,913E13 Joule * 2,39E-13 kt/J = 21,30 kt ou bien 8,913E13 Joule/4,18E12 J/kt = 21,30 kt. Vérification: LOG((21,30 Kt * 4,1840E12 J/Kt )-4,8)/1,5 = 6,10 Richter.]

https://aipri.blogspot.fr/2017/09/pyongyang-samuse.html