«

»

Oct 07

LA CATASTROPHE SE POURSUIT: UNE NOUVELLE SOURCE DE RADIATIONS DÉCOUVERTE À FUKUSHIMA

FukushimaSix ans après la catastrophe de Fukushima, les écologistes tirent à nouveau la sonnette d’alarme. Les plages situées non loin de la centrale sont imprégnées de radionucléides que l’eau emporte dans l’océan…

Les plages à proximité de Fukushima présentent une concentration toujours plus forte de césium 137 et d’autres isotopes radioactifs, émis lors de la catastrophe à la centrale éponyme en mars 2011, relate le journal Proceedings of the National Academy of Sciences.

Selon les scientifiques, les sables situés à des dizaines de mètres autour du lieu de l’accident sont littéralement imprégnés de particules radioactives qui passent progressivement dans l’eau.

«Personne ne s’attendait à ce que l’on trouve les niveaux les plus importants de radioactivité et d’accumulation de radionucléides non pas dans la baie où se trouve la centrale, mais dans les sables et les eaux de fond, à une distance importante de Fukushima», indiquent les chercheurs.

«Ces sables, devenus une sorte d’éponge pour les radionucléides n’en seront nettoyés que dans un avenir lointain, lorsque le césium sera complètement désintégré ou s’échappera dans la mer», poursuivent-ils.

Au total, plus de 450 000 habitants avaient fui juste après la triple catastrophe (le séisme et le tsunami où ont péri et disparu quelque 18 500 personnes, et l’accident de la centrale nucléaire de Fukushima), sur ordre des autorités ou par peur de la radioactivité.

En juin a débuté à Tokyo le procès de trois ex-dirigeants de Tepco nommément renvoyés en justice pour leur responsabilité dans l’accident nucléaire. Ils sont accusés de ne pas avoir pris les dispositions qui auraient permis d’éviter les dégâts causés aux installations par le tsunami ainsi que les avaries en chaîne qui ont suivi. Le verdict n’a pas encore été rendu.

https://fr.sputniknews.com/international/201710031033307008-fukushima-radiations-plages/