Nov 03

LA TAILLE ET LA CROISSANCE DES SINGES DE FUKUSHIMA AFFECTÉES

SingesLa revue scientifique Scientific Reports de Nature vient de publier un article en libre accès sur des singes de la ville de Fukushima, situés à 70 km de la centrale nucléaire accidentée. Les auteurs ont mesuré les dimensions de 62 fœtus de macaques japonais et les ont pesés : 31 conçus avant la catastrophe nucléaire et 31 après. Il apparaît que les 31 fœtus conçus après ont une boîte crânienne plus petite par rapport à leur taille que ceux conçus avant et un poids plus faible.

Ces retards de croissance peuvent être dus au régime alimentaire des mères, mais les chercheurs n’ont trouvé aucune différence dans leur indice de graisse corporelle. Ils signalent qu’une modification du climat ou des nutriments pourrait avoir un impact, même si cela n’est pas mesuré, mais il n’était pas possible de trouver des singes abattus dans des zones voisines non-contaminées. Il n’y que dans la ville de Fukushima que des centaines de singes sont abattus.

Même si cette étude n’apporte pas de preuve définitive, les auteurs ne voient pas d’autre cause que la radioactivité pour expliquer ces retards de croissance. La quantité de césium dans la chair des mères a été mesurée, toutes étaient contaminées à des niveaux très variables.

Comme nous l’avions déjà rapporté, cette même équipe de chercheurs avaient déjà montré que le système immunitaire des singes avait été affecté.

À noter que les singes de la ville de Fukushima ne souffrent d’aucun stress post-traumatique lié à la catastrophe nucléaire

Ce contenu a été publié dans ACROnique de Fukushima par ACRO, et marqué avec Impact sur la faune et la flore. Mettez-le en favori avec son permalien.

http://fukushima.eu.org/taille-croissance-singes-de-fukushima-affectees/