Nov 12

LE PROJET NUCLÉAIRE SUD-AFRICAIN SOUS LE FEU DES CRITIQUES

En Afrique du Sud, les ambitions nucléaires de Jacob Zuma font encore des remous. Une marche menée par des ONG avait lieu samedi 11 novembre à Johannesburg pour dissuader le président de mettre en œuvre son projet nucléaire, qu’il tente de relancer depuis 2010. Malgré plusieurs décisions de justice défavorables, le chef de l’État insiste. Il veut construire huit réacteurs nucléaires d’ici à 2037. Mais le prix exorbitant du projet ainsi que les exigences écologiques rassemblent une large opposition, y compris au sein du gouvernement.

De l’aveu même du ministre des Finances, Malusi Gigaba, le projet n’est pas nécessaire et mettrait à mal le budget du pays.

Car pour faire construire les huit réacteurs nucléaires russes, le projet de Jacob Zuma est estimé à 70 milliards d’euros. Des négociations avec la Russie avaient été avortées en avril dernier. La justice sud-africaine avait alors obligé Jacob Zuma à obtenir l’approbation du gouvernement pour mettre en vigueur un accord nucléaire.

Mais le président ne renonce pas, bien au contraire. Lors du remaniement ministériel le mois dernier, il a placé l’un de ses fidèles à la tête du ministère de l’Énergie. La date d’un accord, prévue pour février 2018, a été avancée à mi-novembre, dans deux semaines.

Les ONG, dont Greenpeace, dénoncent une décision anti-écologique. Les énergies vertes seraient moins chères et plus viables pour le pays, selon elles.

De son côté, le parti d’opposition, l’Alliance démocratique (DA), craint pour le coût exorbitant du projet. Mais aussi à cause des soupçons de corruption qui pèsent sur cet accord.

http://www.rfi.fr/afrique/20171111-projet-nucleaire-sud-africain-sous-feu-critiques