Nov 19

LUXEMBOURG : DIESCHBOURG PRÉPARE UNE LOI DE RESPONSABILITÉ NUCLÉAIRE

Samedi, la ministre de l’Environnement était l’invité de l’émission Background, où elle a donné son avis sur la conférence sur le climat et le nucléaire.

Concernant la conférence sur le climat, Carole Dieschbourg s’est dite satisfaite des progrès réalisés à Bonn en Allemagne. Mais il y a encore beaucoup de travail, surtout en raison de l’absence des États-Unis. Leur retrait rend plus difficile un travail transparent et une comparaison des données internationales. Néanmoins, la communauté internationale aurait réussi ce week-end à montrer aux pays souffrant des conséquences du changement climatique que les autres pays s’engagent à financer des projets concrets pour les prévenir.

Le nucléaire, retour d’outre-tombe ?

Un autre sujet important était la politique nucléaire. Selon Dieschbourg, il y aurait actuellement une dynamique dangereuse en Europe : certains pays tenteraient de remettre le nucléaire au goût du jour sous prétexte de vouloir protéger le climat. La position luxembourgeoise serait claire, et il faudrait désormais créer des alliances, notamment avec l’Allemagne, et augmenter la pression sur la France et la Belgique, surtout après l’annonce du ministre de l’Environnement français Nicolas Hulot, qui a fait savoir que les centrales françaises fermeront moins rapidement que prévu.

Une nouvelle loi pour augmenter la pression

Pour cette raison, la ministre de l’Environnement luxembourgeoise compte proposer au conseil des ministres de développer une loi de responsabilité nucléaire. L’objectif serait de rendre possibles des plaintes devant les tribunaux luxembourgeois en cas d’accidents à Cattenom et d’éviter que d’éventuels dédommagements soient plafonnés et limités dans le temps – comme ils le sont actuellement en vertu de conventions internationales que le Grand-Duché n’a pas signées. Une telle loi permettrait d’augmenter la pression sur la France et la Belgique.

http://5minutes.rtl.lu/grande-region/luxembourg/1097725.html