Nov 27

LA RUSSIE PRÊTE À COOPÉRER POUR RÉSOUDRE DE FAÇON PACIFIQUE LA PROBLÉMATIQUE DU NUCLÉAIRE NORD-CORÉEN

La Russie est prête à coopérer avec la Corée du Sud pour résoudre de façon pacifique les problématiques régionales impliquant la Corée du Nord, a déclaré ce lundi le vice-ministre russe des Affaires étrangères Igor Morgulov au cours d’une réunion à Séoul avec Lee Do-hoo, représentant spécial pour la paix sur la péninsule coréenne et les affaires de sécurité.

«Nous sommes prêts à coopérer étroitement avec la Corée du Sud afin de parvenir à une résolution pacifique des problématiques dans la région», a déclaré le vice-ministre russe, qui est aussi le négociateur en chef de la Russie sur le programme d’armement nucléaire de la Corée du Nord.

Morgulov a salué la coopération bilatérale dans le domaine de la sécurité et a dit que «la Corée du Sud contribue au développement de la sécurité sur la péninsule coréenne

«La Russie est un partenaire de longue date de la Corée du Sud pour résoudre la problématique du nucléaire en Corée du Nord», a, pour sa part, déclaré Lee. «Je pense que cette rencontre est très opportune, alors que les problèmes liés aux programmes nucléaire et balistique de la Corée du Nord deviennent de plus en plus sérieux

Dans un communiqué publié après la rencontre, le ministère des Affaires étrangères a indiqué que les deux hommes ont tenu des discussions approfondies sur la coopération bilatérale destinée à trouver une issue pacifique aux problématiques du nucléaire en Corée du Nord. Le ministère a ajouté que la Russie et la Corée du Sud partent du principe qu’elles n’accepteront pas une Corée du Nord dotée de l’arme nucléaire, une position qui a été exprimée en septembre lors du sommet entre les dirigeants des deux pays.

«Les deux pays ont estimé que gérer la situation de façon suivie est ce qu’il y a de plus important», a noté le ministère. «Ils sont convenus de continuer à travailler à la prévention de nouvelles provocations de la Corée du Nord, tout en essayant de l’inciter au dialogue

Morgulov a, pendant une conférence de presse donnée avant la réunion avec Lee, exprimé ses doutes quant à l’efficacité des sanctions internationales contre Pyongyang. «Nous ne pouvons pas amener la Corée du Nord à la table des négociations par le biais de sanctions et de pression», a estimé le vice-ministre russe. «Plus les sanctions et la pression sur la Corée du Nord deviennent fortes, plus le peuple nord-coréen pourrait en souffrir.»

Il a estimé que l’interruption des provocations militaires de la Corée du Nord signifie que celle-ci met en œuvre l’accord «gel pour gel» proposé par la Russie. La Russie a proposé, avec la Chine, que les États-Unis et la Corée du Sud suspendent leurs exercices militaires conjoints en échange de l’interruption des essais nucléaires et balistiques en Corée du Nord. Séoul et Washington ont rejeté la proposition.

Le diplomate russe a aussi dit regretter la poursuite des exercices militaires conjoints entre Séoul et Washington.

Morgulov a plus tard déclaré à l’agence de presse Yonhap que la Russie est «pour une reprise des pourparlers à six» sur la dénucléarisation de la Corée du Nord. «Nous sommes prêts à les reprendre à tout moment et à tout endroit… sans condition préalable du côté russe.»

La Russie expulsera par ailleurs les travailleurs nord-coréens de son territoire, conformément aux résolutions du Conseil de sécurité des Nations unies, a assuré le vice-ministre russe.

mathieu@yna.co.kr

http://french.yonhapnews.co.kr/news/2017/11/27/0200000000AFR20171127002900884.HTML