Déc 11

LA CHEF DE LA DIPLOMATIE SUD-CORÉENNE PRÉCONISE DES «CANAUX DE COMMUNICATION EFFICACES» AVEC LE NORD

La ministre sud-coréenne des Affaires étrangères Kang Kyung-wha a mis l’accent ce lundi sur la nécessité d’établir des «canaux de communication efficaces» avec la Corée du Nord pour transmettre la voix unie de la communauté internationale appelant à la dénucléarisation de cette dernière.

«L’ouverture de canaux de communication efficaces doit être poursuivie dans le but de transmettre la voix unie de la communauté internationale à une Corée du Nord recluse et isolée», a déclaré Kang lors d’un forum international pour une «péninsule coréenne sans nucléaire» organisé par l’Institut des affaires étrangères et de la sécurité nationale (IFANS).

«Il est (aussi) urgent d’organiser des réunions de familles séparées entre les deux Corées et de rétablir une ligne directe entre les autorités militaires des deux pays», a-t-elle également noté.

«Le gouvernement sud-coréen projette de commencer à travers des contacts (avec la Corée du Nord) pour accomplir ces tâches spécifiques en vue d’améliorer les relations inter-coréennes», a ajouté la ministre.

Une participation nord-coréenne aux Jeux olympiques de PyeongChang 2018 serait une «bonne opportunité» pour se diriger dans cette direction, a-t-elle aussi souligné avant de faire part de son espoir de voir Pyongyang décider de se joindre à l’événement sportif international.

Kang a noté que la question nucléaire nord-coréenne est entrée dans une «nouvelle phase» suite à son lancement de missile balistique à longue portée du 29 novembre dernier et à sa déclaration sur l’achèvement d’une force nucléaire. «Le nucléaire et les missiles de la Corée du Nord sont désormais devenus une menace directe pour le monde entier et non une menace limitée à la péninsule coréenne et à l’Asie du Nord-Est.»

«Peu importe combien la Corée du Nord effectue de provocations, la communauté internationale ne tolèrera jamais la possession d’armes nucléaires de la Corée du Nord», a-t-elle martelé en ajoutant que la communauté internationale «renforcera les efforts diplomatiques pour ramener le pays à la table des négociations en s’unissant plus étroitement et en exerçant des pressions tous azimuts».

Au cœur de la politique de la Corée du Sud vis-à-vis de la Corée du Nord, se trouve une «solide alliance Corée du Sud-États-Unis», a-t-elle rappelé. Les alliés sont actuellement en étroite consultation sur les moyens d’augmenter la fréquence du déploiement de moyens militaires stratégiques américains sur la péninsule coréenne et d’acquérir et de développer des moyens de défense de pointe pour la Corée du Sud, a ajouté la chef de la diplomatie sud-coréenne.

SÉOUL, 11 déc. (Yonhap), lsr@yna.co.kr

http://french.yonhapnews.co.kr/news/2017/12/11/0200000000AFR20171211002000884.HTML