Déc 16

PYONGYANG JETTE LA LUMIÈRE SUR SES INTENTIONS EN TANT QUE PUISSANCE NUCLÉAIRE

Le fait que la Corée du Nord devienne une puissance nucléaire est irréversible, a déclaré le représentant permanent de la Corée du Nord auprès de l’Onu, tout en assurant que son pays se comporterait de manière responsable.

La RPDC (République Populaire Démocratique de Corée) a l’intention de devenir la plus grande puissance nucléaire et militaire, tout en se comportant de manière responsable pour prévenir la prolifération des technologies nucléaires, a déclaré vendredi le représentant permanent de la Corée du Nord auprès de l’Onu, Ja Song Nam.

«Nos armes nucléaires ne sont destinées qu’à des fins d’autodéfense et au maintien de la sécurité dans la région», a déclaré Ja Song Nam, en accusant les États-Unis de mener une politique hostile à l’égard de Pyongyang et de renforcer leur présence militaire dans la région.

«Quoi qu’on en dise, la RPDC avancera victorieusement et se développera jusqu’à devenir la plus grande puissance nucléaire et militaire mondiale», a-t-il déclaré, en précisant que Pyongyang ne menace personne et ne va pas à l’encontre des intérêts d’autres pays.

Ja Song Nam a assuré au Conseil de Sécurité que la RPDC était «une puissance nucléaire» et «un État pacifique», respectant le régime de non-prolifération des armes de destruction massive et ayant l’intention de créer «un système parfait» afin de prévenir la prolifération des armes et des technologies nucléaires. Il a souligné que si le Conseil de sécurité de l’Onu voulait traiter des questions de prolifération nucléaire, il devrait en premier lieu porter son attention sur le comportement des États-Unis, dépensant «des sommes pharaoniques pour moderniser leurs armes nucléaires».

Les tensions sur la péninsule coréenne sont montées d’un cran fin novembre, après que la Corée du Nord a effectué un nouveau lancement de missile pour la première fois depuis septembre 2017. Selon le gouvernement nord-coréen, le missile de type Hwasong-15 a survolé 950 kilomètre, en atteignant l’altitude de 4475 kilomètres, pendant 53 minutes. Pyongyang a également déclaré que ce missile pouvait porter une ogive nucléaire et atteindre le territoire américain.

Le Conseil de sécurité de l’Onu s’est réuni vendredi pour discuter de la situation sur la péninsule coréenne. Tous les pays ayant participé à cette séance ont déploré le refus de Pyongyang d’arrêter son programme balistique et nucléaire, en déclarant qu’ils ne reconnaissaient pas la RPDC comme étant une puissance nucléaire.

https://fr.sputniknews.com/defense/201712161034358041-pyongyang-puissance-nucleaire/