Déc 22

LA CORÉE DU NORD MENACE LES ÉTATS-UNIS D’UNE FRAPPE NUCLÉAIRE PRÉVENTIVE

Le régime nord-coréen a menacé les États-Unis d’une frappe nucléaire préventive.

La menace arrive au moment où la Corée du Nord semble inquiète de son propre futur sans pour autant envisager d’abandonner son programme nucléaire.

Dans un article publié par la Korean Central News Agency (KCNA), le régime indique que « la volonté d’acier de l’attaque nucléaire préventive de la RPDC contre ses provocateurs n’est pas juste des paroles en l’air ».

Le régime nord-coréen a lancé le mois dernier un missile balistique intercontinental qui a quitté l’atmosphère avant d’y retourner, apportant la preuve que le missile est capable d’atteindre le continent américain.

Cependant l’article révèle aussi la propre faiblesse de la Corée du Nord, qui est une peur croissante d’un conflit armé.

L’article du média d’État s’appuie longuement sur des statistiques pour estimer combien une guerre nucléaire serait désastreuse en comparaison de la Seconde guerre mondiale.

Ces derniers mois, le régime nord-coréen s’est de plus en plus inquiété publiquement et en privé de la possibilité d’une guerre qu’il est certain de perdre.

Dans un commentaire publié par KCNA le mois dernier, la Corée du Nord a émis des inquiétudes sur l’augmentation de la présence militaire des États-Unis dans la région.

Le régime a parlé du « danger du mouvement des États-Unis d’envoyer ses atouts stratégiques vers la péninsule coréenne ».

Le régime communiste a également indiqué que les atouts stratégiques des États-Unis sont devenus de plus en plus « dangereux d’après l’estimation de leur taille et de leur contenu ».

Depuis son arrivée au pouvoir en janvier, le président Trump a gardé une ligne forte contre le régime nord-coréen. Il a exigé la dénucléarisation complète du régime comme seule solution à la crise.

Sous les précédentes administrations, la Corée du Nord s’est satisfaite des accords internationaux dont elle pouvait tirer son propre bénéfice. En échange d’avoir normalement dû stopper son programme d’armes nucléaires, le régime recevait reçu une aide matérielle et financière. Cette aide a été utilisée pendant des années pour soutenir le régime et maintenir son pouvoir, tout en laissant des millions de Nord-Coréens dans la pauvreté et la peur.

La montée des menaces de la Corée du Nord pourrait être une stratégie de sa part pour obtenir un contrat similaire avec l’administration actuelle.

Cela semble très peu probable, Trump ayant indiqué être déterminé à résoudre le problème que ses prédécesseurs n’avaient pas résolu.

Une menace militaire réelle a été une partie clé de la stratégie de Trump pour négocier avec la Corée du Nord. Après avoir exigé la dénucléarisation complète de la péninsule coréenne, Trump espère pouvoir résoudre ce conflit par des échanges diplomatiques avec le régime.

Cela comprend le déploiement de plus d’atouts militaires dans la région, comme des chasseurs de combat F-35 au Japon. Ces derniers mois, les États-Unis ont aussi augmenté leur présence navale dans la région, déployant jusqu’à trois porte-avions et leurs forces de frappe. Les États-Unis y ont aussi déployé plusieurs sous-marins. 

Trump a d’autre part utilisé la menace venant de la Corée du Nord comme occasion d’augmenter ses dépenses militaires et renforcer l’armée, qui avait souffert des coupes budgétaires toutes ces précédentes années. La semaine dernière, Trump a signé le National Defense Authorization Act qui, s’il est financé par le Congrès, augmenterait les dépenses militaires en 2018 en les faisant passer à près de 700 milliards de dollars.

La facture comprend l’augmentation des dépenses pour l’armée et l’acquisition de nouveaux équipements de défense. Parmi les dépenses prévues se trouvent des chasseurs  F-35 Joint Strike, des véhicules de combat au sol, et des sous-marins de classe Virginia.

http://www.epochtimes.fr/coree-nord-menace-etats-unis-dune-frappe-nucleaire-preventive-146644.html