Jan 07

LE NOUVEAU SYSTÈME RUSSE DE MISSILES NUCLÉAIRES YARS ENCORE CONSOLIDÉ

La vitesse de livraison des futurs équipements aux Forces russes des fusées stratégiques (RVSN) a doublé. Ces nouveautés aideront à renforcer l’état technique et logistique du RS-24 Yars, le nouveau système russe de missiles nucléaires, a communiqué le service de presse du ministère russe de la Défense.

Le service de presse du ministère russe de la Défense a annoncé l’augmentation de la vitesse de livraison de nouvelles machines aux Forces russes des fusées stratégiques (RVSN). Ainsi, en 2017, les RVSN ont obtenu plus de 30 machines dernier cri АРС-14КМ et РХМ-6.

L’АРС-14КМ c’est la station de la nouvelle génération. Elle est destinée à effectuer la décontamination chimique, la désactivation et la désinfection des armes et des matériels militaires. La machine est également capable de désinfecter l’environnement, ainsi que les réserves d’eau.

Le РХМ-6, quant à lui, est la machine chimique de renseignement qui transmet des données au système automatisé de commandement. Grâce à cet équipement, les militaires peuvent obtenir des informations sur la situation radioactive, chimique et météorologique en temps réel.

Comme l’indique le ministère russe de la Défense, ces nouveautés aideront à renforcer le RS-24 Yars, missile à propergol solide et à trois étages.

Le RS-24 Yars (code Otan SS-X-29), missile à propergol solide et à trois étages, est une version modernisée du missile monobloc RS-12M2 Topol-M. Il est capable de porter une ogive nucléaire à têtes multiples de 150 à 300 kilotonnes à guidage individuel. Selon ses concepteurs, aucun système de défense antimissile n’est actuellement capable de parer une attaque de missiles Yars, dont la portée s’étend jusqu’à 11.000 km.

Le système de contrôle du complexe peut assurer la réception de l’ordre de tir dans les conditions les plus difficiles, y compris lors d’une action nucléaire et d’un brouillage de guerre électronique. Le poids de départ du missile est de 50 tonnes. Il peut effectuer une manœuvre programmée au décollage pour franchir un nuage d’explosion nucléaire de missiles attaquants. Il peut aussi accomplir des manœuvres au début de la trajectoire en combinaison avec une zone active très brève ce qui complique significativement son interception même par les moyens avancés de la défense antimissile américaine.

Pour rendre la vie encore plus difficile à un éventuel ennemi, le missile est doté de plusieurs moyens de lutte contre la défense antimissile: des leurres actifs et passifs, ou encore des dispositifs altérant les caractéristiques des ogives.

Le système a été lancé en 2009 et mis en service opérationnel l’année suivante. En cinq ans, 12 régiments des RVSN ont déjà été équipés de systèmes de missiles de nouvelle génération Yars.

https://fr.sputniknews.com/defense/201801061034646197-RVSN-defense-militaires/

NDLR : je rappelle pour information que Sputniknews est un média russe