Jan 10

SOLAIRE, ÉOLIEN OU NUCLÉAIRE : L’ÉGYPTE MULTIPLIE LES PROJETS D’INVESTISSEMENTS

Les autorités égyptiennes ont annoncé en décembre 2017 la construction de 4 réacteurs nucléaires, mais le solaire et l’éolien ne sont pas oubliés. Le pays ambitionne 42% d’énergies renouvelables à l’horizon 2035. L’Égypte compte sur les investisseurs privés pour lutter contre les pénuries chroniques d’électricité et remédier à un réseau électrique vieillissant.

Extrait concernant le nucléaire :

Quatre réacteurs nucléaires
Le 12 décembre 2017, le président russe Vladimir Poutine signait un accord de 30 milliards de dollars avec son homologue égyptien pour construire la première centrale nucléaire en Égypte.

Le contrat, qui équivaut à presque 10% de la richesse produite par l’Égypte, sera financé par l’entreprise publique russe spécialisée dans le nucléaire (Rosatom). Rosatom devrait s’occuper de la construction de la centrale dans le nord du pays.

Pour renforcer sa sécurité énergétique, l’Égypte ambitionne de générer 10% de son énergie grâce au nucléaire d’ici à 2026, et compte porter cette proportion à 50%, d’ici à 2050. Le pays a découvert, il y a quelques années, des ressources d’uranium qu’il espère mettre à contribution. Faute de devises, ces investissements se feront essentiellement par des financements privés. Le retour sur investissement se fera au long cours, par la vente d’électricité à la société nationale de transport d’électricité.

Pour lire l’intégralité de l’article, cliquer sur :

http://geopolis.francetvinfo.fr/solaire-eolien-ou-nucleaire-l-egypte-multiplie-les-projets-d-investissements-175133

NDLR : à l’heure où l’Europe de l’Ouest se dénucléarise (trop lentement certes) l’Égypte, jusque-là épargnée par ce fléau, fonce tête baissée et bras ouverts pour accueillir le nucléaire. Cela donnerait presqu’envie de pleurer !