Jan 19

EDF : LE MYTHE DE L’ÉLECTRICITÉ « SANS CO2 » ÉPINGLÉ PAR LE JURY DE DÉONTOLOGIE

Le Jury de Déontologie Publicitaire donne raison au Réseau « Sortir du nucléaire » et épingle le « Greenwashing » virtuel pour la dernière campagne pub EDF –

 La dernière publicité d’EDF, intitulée « The Race », met en scène des personnages de jeu vidéo féériques évoluant dans le monde des énergies, entre de belles éoliennes et des centrales rassurantes. Tout en poursuivant ses mensonges sur son électricité « décarbonée », l’industriel cherche à donner le change pour redorer le blason d’un nucléaire en décrépitude. Pour dénoncer cette communication, le Réseau “Sortir du nucléaire“ a déposé plainte le 30 octobre 2017 devant le Jury de déontologie publicitaire, qui lui a donné raison le 18 janvier 2018.

EDF continue à propager le mythe de l’électricité « sans CO2 »

Que ce soit dans son clip vidéo « The Race » ou dans le publireportage paru dans différents quotidiens, EDF met en avant le chiffre d’une électricité « à 97% sans CO2 », laissant entendre que mis à part les quelques pourcents d’électricité produits par les centrales thermiques, les autres sources d’énergie – dont bien sûr le nucléaire – n’émettraient pas de gaz à effet de serre.

Une telle affirmation est fausse, et EDF le sait bien. Extraction de l’uranium, construction et démantèlement futur des installations, fabrication et transport du combustible, gestion des déchets sur les milliers d’années à venir : ces opérations ne se produisent pas par magie ! Le contenu en CO2 du nucléaire a d’ailleurs fait l’objet d’une méta-étude, qui débouche sur un chiffre médian de 66g de CO2 par KWh.

Ce n’est que suite aux recours répétés déposés devant le Jury de déontologie publicitaire (JDP) par le Réseau “Sortir du nucléaire“ et d’autres associations qu’EDF consent maintenant à rajouter une bien discrète et laconique note de bas de page pour reconnaître que son chiffre est calculé « hors analyse de cycle de vie ».

Le nucléaire main dans la main avec les énergies renouvelables : un mensonge éhonté

EDF réussit le tour de force de rassembler sur un même plan atome et énergies renouvelables. Une propagande éhontée visant à tromper, entre autres, les nouvelles générations de consommateurs ?

Avec ces allusions mensongères à un nucléaire « décarboné », EDF continue à poser cette énergie en championne de la lutte contre le changement climatique. Pourtant, comme l’a démontré une étude du cabinet WISE Paris, le nucléaire n’apporte qu’une contribution médiocre à la réduction des émissions de gaz à effet de serre ; surtout, en raison des importants investissements qu’il requiert, il bloque le développement des vraies solutions, à savoir les économies d’énergie et les énergies renouvelables.

Or, sans vergogne, EDF a mis en scène comme personnages principaux de sa publicité des allégories de l’énergie éolienne, qui prétendent que le nucléaire travaillerait « main dans la main avec les énergies renouvelables ». Un message destiné à occulter le fait que la France est en retard sur ses objectifs de développement des énergies renouvelables, en particulier sur l’éolien ?

Ces virées virtuelles en plein ciel prétendent-elles faire oublier que le nucléaire, loin de constituer un allié puissant et souple, est en réalité un poids pour la France ? Vieillissement des réacteurs, découverte de nouvelles anomalies, état calamiteux de nombreuses centrales : la situation réelle n’est pas féérique, loin de là.

L’affaire a été examinée par le Jury de Déontologie Publicitaire le 12 janvier 2018. En dépit de la victimisation jouée par l’avocat d’EDF lors de l’audience qui évoquait un acharnement de notre association à l’encontre des publicités de la société, le Jury a reconnu comme partiellement fondée la plainte déposée par le Réseau. En effet, celui-ci estime que la mention censée expliciter la phrase « 97% sans CO2 » défile trop vite compte tenu de la technicité des termes employés, contrairement au point 3.3 de la Recommandation « Développement durable » de l’Autorité régulation professionnelle de la publicité qui prévoit que « lorsqu’une explicitation est nécessaire, celle-ci doit être claire, lisible ou audible« .

Pour retrouver cet article, cliquer sur http://www.sortirdunucleaire.org/EDF-greenwashing-virtuel

Pour télécharger l’avis du JDP : http://www.sortirdunucleaire.org/IMG/pdf/avis_edf-2.pdf

Pour télécharger la plainte : http://www.sortirdunucleaire.org/IMG/pdf/20171030_re_zo_a_jdp_plainte_.pdf