Jan 20

ÉNERGIES RENOUVELABLES : IL FAUT REVOIR À LA HAUSSE LES OBJECTIFS DE L’UE

Invité à s’exprimer sur la révision de la législation communautaire en faveur de la transition énergétique (décidée par la Commission européenne en novembre 2016), le Parlement européen s’est positionné mercredi 17 janvier 2018, pour un renforcement des objectifs établis précédemment par l’UE en matière d’énergies renouvelables. Les eurodéputés ont voté pour une part des sources renouvelables dans l’énergie consommée relevée à 35% d’ici 2030.

Chargés de définir, dans un vote organisé mercredi 17 janvier 2018, la position du Parlement dans les négociations à venir avec les États membres sur un paquet législatif « Énergie propre », les eurodéputés ont pris le parti de militer pour un engagement toujours plus fort de l’Union européenne dans la transition énergétique et la lutte contre le changement climatique. Les parlementaires souhaitent notamment imposer une part de 35% d’énergies renouvelables dans la consommation énergétique de l’Union d’ici 2035 ainsi que de nouveaux objectifs contraignants en matière de consommation d’énergie dans l’UE, afin de la réduire de 40% d’ici 2030 toujours.

Un soutien à l’autoconsommation ?

L’institution strasbourgeoise s’est voulue sur ce point plus ambitieuse que la Commission qui n’avait pas proposé de revenir sur l’objectif précédemment fixé de 27% d’énergies renouvelables dans la consommation d’énergie totale des Européens en 2030. À travers cette démarche de révision, la Commission prévoyait surtout de réformer la législation communautaire afin de lever les freins éventuels au développement des énergies renouvelables, de l’efficacité énergétique et de la solidarité énergétique entre pays membres (https://lenergeek.com/2017/12/11/interconnexions-electriques-europe/)

Estimant l’objectif de 27% « trop bas pour respecter les engagements pris dans l’Accord de Paris sur le climat pour limiter la hausse mondiale des températures à 1,5 degré », l’organisation de défense de l’environnement Greenpeace a logiquement salué cette prise de position, tandis que l’ONG Climate Action Network y voit un soutien bienvenu à l’autoconsommation et une réponse direct à la « taxe soleil » instaurée en Espagne.  Le Parlement s’est posé en défenseur « des droits des citoyens à produire, stocker et consommer leur propre électricité provenant de sources renouvelables sans avoir à payer une redevance, des droits ou des taxes », a déclaré l’ONG.

La Commission, le Parlement et le Conseil de l’UE devraient prochainement entrer en négociations afin d’établir une position commune.

http://lenergeek.com/2018/01/19/energies-renouvelables-parlement-europeen-renforcement-objectifs/