Fév 09

CENTRALE NUCLÉAIRE DE BEZNAU (SUISSE): ERREUR DE CONCEPTION DANS L’ALIMENTATION ÉLECTRIQUE DE SECOURS

Source : Inspection fédérale de la sécurité nucléaire IFSN

Exposé des faits

Dans le cadre du projet AUTANOVE, les deux tranches de la centrale nucléaire de Beznau ont été rééquipées d’alimentations électriques autonomes de secours conçues pour résister à un tremblement de terre de sécurité (SSE). Lors d’une analyse du comportement du système, la centrale nucléaire de Beznau a constaté une erreur –soumise au devoir de notification– dans la conception. Selon cette erreur, des signaux provenant de parties de l’installation, non nécessaires pour la maîtrise d’un SSE, auraient eu pour conséquence lors d’un tel tremblement de terre que le groupe électrogène de secours à moteur diesel » nécessaire dans un tel cas, aurait été désactivé.

Ce groupe électrogène de secours alimente les barres d’alimentation électrique de secours prévues pour maîtriser un SSE. De cette façon, le principe d’autarcie n’aurait pas été respecté, lui qui revêt une importance centrale pour l’alimentation électrique autonome de secours en rapport avec un SSE.

La cause directe de la défaillance se trouvait dans un software qui n’était pas adapté à l’alimentation autonome de secours. Ce software employait pour le groupe électrogène de secours à moteur diesel le principe « ce qui est éteint est sûr ». Cela contredisait l’exigence d’autarcie de l’alimentation électrique de secours, où dans le cadre d’un SSE, « ce qui est en marche est sûr » est valable.

Davantage en amont, la cause se situait dans la communication avec le fournisseur pour la réalisation du projet AUTANOVE. La nécessité de l’autarcie pour l’alimentation d’électricité de secours n’était pas formulée de façon assez claire dans les spécifications de l’offre. La déviation du principe d’autarcie n’a pas été constatée lors du contrôle des documents du fournisseur, qui ont été dressés sur la base des spécifications de l’offre.

La mise à jour du software a permis de corriger l’erreur de conception dans les deux tranches de la centrale. Dans la tranche 2, la correction a été réalisée encore avant le redémarrage de l’installation.

Classement (selon la directive IFSN-B03)

INES: en dessous de l‘échelle

Mesures de l’exploitant

La centrale nucléaire de Beznau a adapté son software, et de cette manière corrigé l’erreur de conception. Dans la tranche 2 de la centrale de Beznau, la correction a eu lieu avant le redémarrage de l’installation suite à l’arrêt pour révision.

Mesures décidées par l’IFSN

Évaluation et autorisation du changement du software correctif

Évaluation par l’IFSN

Du point de vue de la sécurité, la défaillance a revêtu de l’importance surtout pour la tranche 2 pendant la période d’exploitation 2016/2017. La situation a correspondu principalement à celle d’AUTANOVE, lorsque la centrale hydraulique faisait partie de l’alimentation électrique de secours et n’était pas conçu pour un SSE. Dans le cas d’un SSE, l’évacuation de chaleur du réacteur à travers le système de secours en béton armé aurait été assurée de façon permanente. Il n’y avait pas d’éléments combustibles dans le cœur du réacteur de la tranche 1 lors de la période considérée. Cela signifie que l’ensemble de la capacité électrique du groupe électrogène de secours à moteur diesel de la tranche 1 se serait trouvé à disposition pour la tranche 2.

Critère pour la mise en ligne sur le site Web de l’IFSN

Événement ayant pour conséquence un endommagement du cœur avec une probabilité de 1 sur 100 millions.

L’IFSN informe le public dans son rapport de surveillance annuel sur tous les événements soumis au devoir de notification dans le domaine de la sécurité nucléaire. L’IFSN informe régulièrement sur son site Internet lors d’événements qui remplissent un des critères suivants :

  • Niveau 1 de l’échelle d’appréciation INES ou niveau plus élevé
  • Déclenchement de systèmes de sécurité
  • Evénement conduisant à une probabilité de fusion du cœur supérieure à 1 fois sur 100 millions
  • Incorporation de substances radioactives avec une dose consécutive de plus de 1 mSv

Actualisation: le 6 février 2018

NDLR : pour mémoire, la centrale nucléaire de Beznau est la plus ancienne centrale encore en activité dans le monde.

https://www.ensi.ch/fr/2018/02/08/centrale-nucleaire-de-beznau-erreur-de-conception-lalimentation-electrique-de-secours-13-septembre-2017/