Fév 10

CAMPAGNE NATIONALE POUR LA SORTIE DU NUCLÉAIRE ET POUR LA PROMOTION DES ÉNERGIES RENOUVELABLES

NDLR: Pour la première fois dans notre histoire, un parti politique (France Insoumise) va mener une campagne nationale et un vote pour la sortie du nucléaire.

Extraits du texte de lancement de cette campagne:

« Au mois de novembre lors de la Convention, les insoumis·es ont décidé de mener trois campagnes thématique. La campagne pour la sortie du nucléaire et la promotion des énergies renouvelables sera la première campagne nationale que nous mènerons en 2018.

Pourquoi cette campagne ?

L’élection d’Emmanuel Macron, président des riches et des lobbies, n’a pas répondu à l’urgence écologique. Pire, elle a été celle des reculs dans ce domaine : l’objectif de réduction de la part d’électricité issue du nucléaire d’ici 2025 a été abandonné par Nicolas Hulot. L’urgence est pourtant réelle, à l’heure où deux tiers des réacteurs nucléaires français auront atteint 40 ans de vie en 2027 et présentent de nombreuses failles mettant en danger des millions de Français.es. Le nucléaire n’est pas une énergie sûre comme le prouvent les accidents de Tchernobyl et de Fukushima, sans même parler des défaillances sécuritaires des centrales face à des intrusions extérieures.

En plus d’être dangereuse, le nucléaire nous coûte cher. AREVA et EDF sont au bord de la faillite et pour prolonger la durée de vie des centrales au-delà de 40 ans, 100 milliards d’euros doivent être investis pour rafistoler les réacteurs nucléaires. Autant d’argent qui n’est pas investi ailleurs!

La France s’entête dans cette énergie qui met en danger notre indépendance énergétique et qui produit des déchets dont on ne sait que faire. Pourtant le nucléaire appartient au passé et freine le développement des énergies renouvelables.

La France Insoumise se fait force de proposition et portera partout cette campagne pour demander la décision politique de sortie planifiée de l’énergie nucléaire et convaincre que nous pouvons passer à 100% d’énergie renouvelable. Éolien, énergies marine, hydraulique, géothermie, biomasse, photovoltaïque : il suffit d’avoir la volonté politique pour construire le futur. D’autant que la transition énergétique créera 900 000 emplois.

Votation citoyenne du 11 au 18 mars

La campagne se terminera par une votation citoyenne qui aura lieu du 11 au 18 mars. Notre mouvement politique veut poser la question politique de notre avenir énergétique. Cette votation se fera sur Internet et avec des milliers de bureaux de vote physique dans tous le pays autour de la question :

« Êtes-vous favorable à la sortie du nucléaire ? »

Il s’agit du nucléaire civil et militaire : l’arrêt de tous les réacteurs nucléaires dans les meilleurs délais possibles, par le développement des énergies renouvelables, les économies d’énergie, l’efficacité énergétique et la participation active de la France à la lutte contre la dissémination nucléaire pour l’abolition des armes nucléaires au niveau mondial.

Bien au-delà de notre mouvement, ce rendez-vous citoyen sera un événement national d’expression démocratique sur le nucléaire.

La campagne sera rythmée par des auditions filmées sur les différents aspects de la campagne et par des événements nationaux. »

Pour retrouver ce texte, les détails de l’organisation, le calendrier et accéder à la vidéo de lancement de cette campagne (4mn11s), cliquer sur :

https://lafranceinsoumise.fr/nos-campagnes/campagne-sortie-nucleaire/