Fév 19

«DANGER DE MORT!»: CES ÎLES DONT LA VISITE EST DÉCONSEILLÉE AUX TOURISTES

Extraits :

Bikini, le théâtre des essais nucléaires américains

Bien que le mot «bikini» soit associé aux vacances en bord de mer, un atoll homonyme des îles Marshall a une réputation tristement célèbre. Depuis 1946 les États-Unis y ont procédé à de nombreux essais nucléaires, dont le test de la bombe H en 1954. Dans les années 1970, les habitants ont été autorisés à revenir sur les îles Marshall. Pourtant, nombreux ont été ceux qui en ont eu peur. Les conséquences des essais nucléaires américains pour l’écosystème de ces îles ont été irréversibles. En 2016, une étude publiée par l’Académie nationale des sciences américaine a révélé que le niveau de radiation y excédait toujours les normes.

Les îles Farallon, un cimetière nucléaire près de San Francisco

Les Farallon font administrativement partie de la ville de San Francisco. La vie sur ces îles, qui ressemblent à un paradis sauvage, est complément différente de celle des mégapoles américaines. Mais ces îles inhabitées seraient également un site de déversement de déchets radioactifs. Selon une étude de l‘Agence américaine d’observation océanique et atmosphérique, entre 1946 et 1970, au moins 47.500 bidons contenant des déchets radioactifs ont été jetés dans les eaux près des Farallon. De plus, un navire radioactif de la Seconde Guerre mondiale a été découvert en 2015 dans cette zone, ce qui a suscité de nouvelles inquiétudes concernant des possibles risques pour la nature et la santé humaine.

https://fr.sputniknews.com/insolite/201802181035192768-iles-dangereuses-touristes/