Fév 27

SÉOUL APPELLE LA CORÉE DU NORD À FAIRE VIVRE « L’ESPRIT DE PYEONGCHANG »

GENÈVE (Reuters) – La Corée du Nord doit abandonner ses programmes nucléaires et balistiques et permettre à la paix de « s’enraciner » dans la péninsule, a déclaré lundi le ministre sud-coréen des Affaires étrangères.

« Il est impératif de veiller à ce que l’esprit de Pyeongchang vive longtemps pour que la paix puisse s’enraciner dans la péninsule coréenne et que la situation désastreuse des droits de l’homme au Nord puisse être améliorée« , a déclaré Kang Kyung-wha au lendemain de la cérémonie de clôture des Jeux olympiques d’hiver.

Les Jeux de Pyeongchang ont permis un semblant de dégel entre les deux Corées au terme d’une année de vives tensions provoquées par des tests de missiles de la Corée du Nord et par son sixième et plus important essai nucléaire au mépris des multiples sanctions votées par l’Onu.

« La Corée du Nord doit écouter l’appel et abandonner ses programmes nucléaires et de missiles balistiques« , a poursuivi Kang Kyung-wha devant le Conseil des droits de l’homme de l’Onu à Genève.

Le chef de la diplomatie du Sud s’est également prononcé pour une reprise des réunions de familles divisées par la guerre de 1950-53, évoquant une question humanitaire pour des individus qui ont pour nombre d’entre eux dépassé l’âge de 80 ans.

Les Jeux de Pyeongchang, à 80 km au sud de la Zone démilitarisée (DMZ) qui marque la frontière entre les deux Corées, ont été l’occasion d’un apaisement dans les tensions autour de la péninsule.

Reçue par le président sud-coréen Moon Jae-in, la sœur cadette du dirigeant nord-coréen Kim Jong-un, Kim Yo-jong, lui a notamment transmis une invitation à un sommet inter-coréen à Pyongyang.

Mais la Corée du Nord a accusé dimanche les États-Unis de vouloir provoquer une confrontation dans la péninsule coréenne avec l’annonce, vendredi, d’un nouveau train de sanctions pour tenter de convaincre Pyongyang de renoncer à ses programmes nucléaire et de missiles.

Le département américain d’État a pour sa part réaffirmé le même jour qu’une solution au contentieux provoqué par le programme nucléaire nord-coréen demeurait le préalable à toute amélioration des relations entre les deux Corées.

Recevant lundi plusieurs gouverneurs, Donald Trump a redit que les États-Unis souhaiteraient avoir un dialogue avec Pyongyang mais seulement dans des circonstances adéquates. « Nous verrons ce qui se passera« , a-t-il dit.

ABAISSER LE NIVEAU DES EXIGENCES PRÉALABLES

Le président sud-coréen Moon Jae-in, qui s’est investi pour que les Jeux de Pyeongchang permettent cet apaisement, a appelé lundi Washington et Pyongyang à baisser leurs exigences préalables à un dialogue.

« La Corée du Nord a récemment montré qu’elle est ouverte à s’engager activement dans des discussions avec les États-Unis, et les États-Unis parlent de l’importance d’un dialogue« , a-t-il dit lundi matin à l’issue d’un entretien à Séoul avec le vice-Premier ministre chinois Liu Yandong.

« Il y a nécessité pour les États-Unis de baisser leur seuil d’exigence pour des discussions avec la Corée du Nord, et la Corée du Nord devrait montrer qu’elle est disposée à la dénucléarisation. Il est important que les États-Unis et la Corée du Nord s’assoient rapidement à la même table« , a poursuivi Moon Jae-in.

Plusieurs centaines de manifestants issus de la droite sud-coréenne se sont rassemblés lundi dans le centre de Séoul pour critiquer une nouvelle fois la politique nord-coréenne de Moon. Ils lui reprochent notamment d’avoir reçu Kim Yong-chol, ancien chef du renseignement militaire qui dirigeait la délégation nord-coréenne devenue assister dimanche à la cérémonie de clôture des Jeux.

Le dignitaire nord-coréen est accusé d’être à l’origine de l’attaque à la torpille contre une corvette de la marine sud-coréenne qui a coûté la vie à 46 marins en mars 2010. Le régime de Pyongyang a démenti toute implication dans le naufrage du Cheonan.

(Stephanie Nebehay avec Christine Kim à Séoul et Roberta Rampton à Washington; Henri-Pierre André pour le service français)

https://fr.news.yahoo.com/s%C3%A9oul-appelle-la-cor%C3%A9e-du-nord-%C3%A0-faire-175321658–spt.html