Mar 06

BELGIQUE : JEAN-MARC NOLLET (ÉCOLO): « LE RENOUVELABLE EST 2 À 3 FOIS MOINS CHER QUE LE NOUVEAU NUCLÉAIRE »

Jean-Marc Nollet, chef de groupe Écolo au Parlement fédéral, était ce mardi matin l’invité de Thomas Gadisseux sur La Première. Il a réagi à la mise sur le marché de pastilles d’iode à prendre en cas d’accident nucléaire, mais aussi au débat concernant le pacte énergétique et la sortie du nucléaire. 

Concernant les pilules d’iode – qui sont désormais distribuées gratuitement par les pharmaciens <https://www.rtbf.be/info/societe/detail_nucleaire-les-pastilles-d-iode-disponibles-gratuitement-des-ce-mardi?id=9858375> – Jean-Marc Nollet rappelle qu’il s’agit d' »un support au cas où il y a un accident » nucléaire. « Ces pilules ne vont pas éviter l’accident. Mais, en cas d’accident, elles permettront de réduire l’impact sur la santé. Ça ne couvre pas tout, ça couvre le risque iode. Mais il y a parfois d’autres gaz radioactifs qui s’échappent aussi en cas d’accident« 

Et de rappeler que, si un problème survenait dans une des centrales du pays, « la première recommandation, c’est de rester confiné« . Il n’empêche, « chacun peut se rendre dans sa pharmacie pour se procurer ces pilules d’iodes. (…) Ça fait plus de deux ans que nous réclamions au ministre de l’Intérieur et à la ministre de la Santé que la distribution gratuite de ces pilules d’iode ne soit pas réservée aux communes aux alentours des centrales nucléaires« .

Pour un exercice d’évacuation grandeur nature

Outre la distribution des pilules d’iode, Jean-Marc Nollet plaide pour une mise à jour du plan d’urgence nucléaire. « Un point faible dans ce plan, c’est que pour l’instant il ne prévoit pas d’exercice d’évacuation grandeur nature. C’est comme si le ministre de l’Intérieur voulait se cacher la réalité.« 

Du côté d’Écolo, on plaide donc pour la mise en place d’un exercice annuel dans les régions de Doel et de Tihange. Objectif : « Impliquer les citoyens. De telle sorte qu’ils sachent comment réagir en cas de catastrophe. » Jean-Marc Nollet affirme qu’il se heurte à un refus de Jan Jambon, le ministre de l’Intérieur. « Il dit que ça nécessiterait de bloquer Anvers une demi-journée, voire plus.« 

Plan chiffré à l’appui, Jean-Marc Nollet souhaite que la Belgique sorte du nucléaire dans les prochaines décennies. « Si on se projette sur la durée de vie des investissements, à savoir 2050 (…), ça coûte moins cher d’investir dans les énergies renouvelables que d’investir dans la construction des centrales nucléaires.« 

Bataille de chiffres sur la sortie du nucléaire

« Le nouveau nucléaire coûte 105 euros par  mégawattheure (MWh), affirme l’écologiste. Il sera construit en 2030 en Angleterre. À la même année, le solaire coûtera 53 euros par MWh. L’éolien offshore (coûtera) 41 euros par MWh. Et 40 euros pour l’éolien sur terre. » D’où cette conclusion de Jean-Marc Nollet : « Le renouvelable est 2 à 3 fois moins cher que le nouveau nucléaire.« 

À en croire Marie-Christine Marghem, ministre fédérale de l’Energie, l’impact du pacte énergétique serait de 15 euros par ménage et par an <https://www.rtbf.be/info/belgique/detail_marie-christine-marghem-revele-ce-que-coutera-la-sortie-du-nucleaire-a-chaque-belge?id=9846210> . Un coût que Jean-Marc Nollet qualifie de « plausible« . Mais, tempère le député fédéral, « il faut déconstruire ce qu’il y a derrière ce coût (qui) utilise des données pour le prix des renouvelables en 2030 beaucoup plus important que ce qu’il ne sera en réalité« .

Selon lui, ce montant sous-évalue « le coût lié à la prolongation des centrales nucléaires (parce qu’il) se base exclusivement sur les données de Engie-Electrabel« .

https://www.rtbf.be/info/belgique/detail_jean-marc-nollet-ecolo-le-renouvelable-est-2-a-3-fois-moins-cher-que-le-nouveau-nucleaire?id=9858516